Annonces

Annonces

Une nouvelle énergie au Diable Vert

Après 18 années passées au Diable Vert, Magali et Dominique Mottet ont pris leur retraite et confié les clés de ce lieu magique et enchanteur à Valérie Fayard et Adrien Mesot. Une nouvelle énergie, de nouveaux projets, mais toujours la même ambiance féérique attendent les visiteurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

De surprises en surprises au Diable Vert
De surprises en surprises au Diable Vert

Au naturel

Une fois le portail en bois franchi, notre regard se pose ici et là. Tantôt pour observer une libellule qui survole l’étang, tantôt pour observer la nature flamboyante. Ici, cohabitent des maisons de hobbits, des jardins des vents et des simples, des runes ou encore des cercles. À chaque visite, son lot de surprises. Il y a toujours des découvertes. Ce petit bout de paradis invite au dépaysement le plus total. Harmonisés par la géobiologie, ces espaces invitent au calme, au dépaysement et, surtout, au ressourcement… ça l’a toujours été et ça l’est encore.

Valérie Fayard et Adrien Mesot
Valérie Fayard et Adrien Mesot

Bien sûr, la patte des nouveaux propriétaires est présente, offrant ainsi de la diversité. Ainsi, l’ancienne roseraie fait place à un jardin dans lequel sont cultivés des légumes, des fleurs et des herbes aromatiques et médicinales. Tandis que dès l’automne, et au fil des années, une partie de la bordure extérieure du jardin se transformera en une forêt comestible nourricière et protectrice avec des arbres fruitiers, champignons, petits fruits, légumes vivaces, fleurs, lianes, herbes aromatiques et plantes sauvages.

 

Garden Angels

Voici le nom de la société qui regroupe les activités de Valérie Fayard (Val’Idées) et d’Adrien Mesot (Artiste-Cueilleur) ainsi que la boutique Au Diable Vert qui est amenée à évoluer avec la découverte d’artisans et d’artistes.

La boutique aux mille et un trésors
La boutique aux mille et un trésors

La passion d’Adrien Mesot se trouve dans la nature, au milieu des plantes sauvages. Formé par différents cours et en autodidacte, il partage aujourd’hui ses connaissances à travers des cours. Il s’intéresse à la biodynamie, au jardinage biologique et à la permaculture. Outre le fait de cultiver et de s’émerveiller à chaque fois qu’une pousse sort de terre et grandit, il prend du plaisir en cuisine, mais également avec les anciennes méthodes de conservation des aliments telles que la déshydratation et la lactofermentation. Du jardin au bocal en passant par l’assiette, Adrien Mesot participe à toutes les étapes d’une alimentation saine et respectueuse de l’environnement.

Nous ne sommes pas seuls dans le jardin
Nous ne sommes pas seuls dans le jardin

Valérie Fayard est quant à elle formée dans le domaine du coaching personnel ; car chacun possède les outils pour s’apaiser, se sentir mieux, surmonter un événement difficile ou tout simplement pour se reconnecter avec soi-même. Dans cet esprit, elle propose des ateliers du journal créatif. Cette méthode imaginée par Anne Marie Jobin en 2004 permet une approche dynamique du journal intime fondée sur une combinaison des forces de l’art-thérapie et de l’écriture créative. Pas besoin d’être un artiste accompli pour participer. Chacun peut déposer ses émotions, ses projets, rêves ou maux à travers les pages.  

Méthode de culture : la lasagne
Méthode de culture : la lasagne

Les deux nouveaux propriétaires sont accompagnés de Sara Mottet (la fille de Magali et Dominique) qui assure la transition entre l’ancienne et la nouvelle génération ainsi que pour l’organisation des événements

 

Un lieu de rencontre et de partage

La réputation du Diable Vert a largement franchi les terres chablaisiennes, notamment avec ses marchés aux thématiques anciennes et variées. Valérie Fayard et Adrien Mesot poursuivent sur cette lancée. Après un marché médiéval (herboristerie et légumes anciens) organisé les 14 et 15 mai, la prochaine rencontre est d’ores et déjà annoncée pour le 16 juillet à l’occasion d’un marché du Soleil. Suivra ensuite un marché Viking les 1er et 2 octobre.

Adrien Mesot propose des ateliers sur la lactofermentation
Adrien Mesot propose des ateliers sur la lactofermentation

Que ce soit pour profiter de la tisanerie officiellement rouverte, visiter la boutique ou déambuler dans le jardin, le Diable Vert offre sans conteste un beau moment d’évasion. En prime, les activités sont nombreuses : cours de cuisine et conservation des aliments, découverte des plantes sauvages, permaculture, lectures de runes, ateliers de journal créatif et d’autres rencontres encore sont au programme !

 

La Tanière du Troll

Si Magali et Dominique Mottet ont quitté le Diable Vert, ils profitent tout de même d’une retraite active. En effet, toujours à Bex, Dominique Mottet propose dans son nouveau cocon des cours de géobiologie, radiesthésie, bioénergie ou runes tout au long de l’année. Trois dates sont encore à venir : visite d’un lieu sacré le 9 juillet, découverte du monde mystérieux des runes le 3 septembre et géobiologie opérative le 8 octobre. L’an prochain, les cours reprendront et seront davantage axés sur le Land Art.

 

Un site internet artistique du nom de « La Tanière du Troll » a été créé pour mettre en lumière les activités de la famille : la géobiologie et les sculptures de Dominique, les livres de Magali et Sara et les illustrations de Sara. Ils seront d’ailleurs présents aux Ateliers de Solalex du 3 au 15 juillet pour présenter peintures et sculptures.  

Informations

Au Diable Vert

www.audiablevert.ch

Du mercredi au samedi de 11 à 18 heures

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Zoé Gallarotti

Zoé Gallarotti

Rédactrice en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn