Annonces

Annonces

Annonces

Le point de la rédaction

Trop c’est trop !

Ce mois, nous abordons un sujet sensible, les taxes liées à la gestion des déchets (lire article en page 9). La commune de Bex risque une pénalité car le taux de fraude, sacs non officiels ou déchets non appropriés jetés dans les conteneurs, est supérieur au barème fixé. Qui va passer à la caisse ? La population ! Une loi interdit à la commune de payer de sa poche. C’est le principe du pollueur-payeur. Mais faut-il encore que la population soit informée et sur ce point il y a encore du boulot. En effet, malgré plusieurs actions de la Municipalité, dont récemment une campagne de sensibilisation et de récession aux abords des Ecopoints, la situation continue d’empirer. Si ça ne change pas, l’an prochain, la taxe forfaitaire pourrait augmenter d’une vingtaine de francs par habitant et par an.

 

Que peut-on faire ? Passer le mot. Nous sommes tous, à un moment ou à un autre, témoins d’incivilités. Hier encore, mon mari alpaguait deux dames à la gare qui déposaient une table basse devant la poubelle à PET. Elles pensaient simplement que ça pourrait intéresser un passant… Elles n’avaient pas conscience des conséquences. D’autres pensent à tort que c’est la Municipalité qui payera ; après tout, nous payons des taxes. Mais c’est faux et il est temps de passer le mot. Car ceux qui respectent les règles vont payer pour ceux qui les enfreignent. Encore cette coûteuse histoire d’une majorité qui paye les pots cassés par la minorité. Mais c’est pourtant la réalité. Il faut faire avec. Alors avant de se plaindre d’une augmentation des taxes, il faut agir.

 

Bien sûr, il y aura toujours des fraudes. A la gare, je vois régulièrement des personnes, en bande, en voiture, plaques retirées bien sûr (!), qui viennent, la nuit, mettre des sacs non-officiels dans nos conteneurs. Honnêtement, au vu du nombre qu’ils sont généralement, je n’ose pas intervenir. Mais peut-être qu’en partageant l’information au plus grand nombre, nous ne subirons pas d’augmentation. Il est beau de rêver, me direz-vous. Mais je préfère voir le verre à moitié plein. Profitez par exemple de la fête des voisins qui aura lieu le 31 mai. Ça fera toujours un sujet de conversation !

 

La bonne nouvelle du mois

Et si nous terminions cet éditorial par une bonne nouvelle ? Car c’est tout de même notre raison d’exister… La journée des communes vaudoises se tiendra cette année à Aigle, plus précisément le 8 juin, et fera rayonner l’ensemble des communes du Chablais (lire article en pages 18 et 19). Une grande manifestation dont la partie festive qui envahira les rues d’Aigle sera ouverte au public. Une belle occasion pour toute la région ; une fête à ne surtout pas manquer !

Point Chablais