Annonces

Annonces

Un message fort de la classe d’accueil

Il y a six mois (160e édition du Point Chablais), nous avons rencontré une dizaine d’élèves de la classe d’accueil de Bex afin de suivre la réalisation de leur projet pédagogique artistique. Il est grand temps de lever le voile et de vous présenter leur œuvre.

 

La palissade visible au chemin de la Forêt aux Dévens
La palissade visible au chemin de la Forêt aux Dévens

 

Ce projet pédagogique est une étape importante pour ces jeunes qui, pour la plupart, ont vécu des histoires très dures. En prime, ils découvrent un nouveau pays, une nouvelle langue, de nouveaux visages. Certains arrivent et repartent même en cours d’année, sont déplacés d’un pays à l’autre et vivent dans l’incertitude. Cette activité leur permet d’exprimer pour se libérer, de s’intégrer et de développer leur sentiment d’appartenance à leur nouveau lieu de vie, même temporaire.

 

Les élèves sont accompagnés par deux enseignantes au grand cœur : Sandrine Fournier, également déléguée régionale Alpes vaudoises pour l’UMA (Unité Migration Accueil), et sa collaboratrice, Ariane Monod, enseignante d’art visuel et artiste peintre. Sans oublier la direction des écoles de Bex qui soutient cette action.

 

Cette année, le projet a également été soutenu par un habitant des Dévens, Norbert. L’été dernier, il découvrait la classe d’accueil dans un article publié dans le magazine (155e édition – une fresque murale réalisée à la Résidence Grande-Fontaine). Il a ainsi fourni le support, des bambous provenant de son jardin aux abords duquel l’œuvre a été installée (chemin de la Forêt) ; elle se situe d’ailleurs sur une partie du tronçon du Sentier du Sel.

 

Mettre de la couleur dans la vie

Lors de notre rencontre au mois de décembre, les élèves de la classe d’accueil, munis de pinceaux et de peinture, coloraient les bambous reliés entre eux afin de former une longue palissade. Il ne s’agissait pas seulement de peindre, mais de mettre de la couleur dans la vie, d’exprimer des émotions, des pensées, des mots. Il s’agissait aussi de partager, de créer des liens, tout en laissant une trace, un souvenir qu’ils n’oublieront pas.

 

Le 8 juin, la palissade a été installée aux Dévens et inaugurée en présence des élèves, de quelques parents, de Norbert, des deux enseignantes, Sandrine Fournier et Ariane Monod, de la directrice des écoles de Bex, Claire Bertolini, mais aussi du syndic, Alberto Cherubini et de la responsable du secteur Est de l’EVAM, Christine Blatti Villalon. Une longue table était garnie de préparations culinaires réalisées en grande partie par les jeunes à l’école. Ces derniers étaient souriants, heureux de vivre et de partager ce moment et les discussions allaient bon train.

 

Sandrine Fournier et Ariane Monod devant les confections culinaires réalisées par les élèves
Sandrine Fournier et Ariane Monod devant les confections culinaires réalisées par les élèves

 

« Ce projet a une énergie particulière, nous avons également dû faire face à beaucoup d’imprévus, notamment au niveau de la matière. Par exemple, alors que nous utilisions de la peinture acrylique pour que ça accroche sur le bambou, l’une des élèves ne trouvait pas la couleur adéquate, elle a alors pris de la peinture à l’eau », partage Sandrine Fournier avant d’ajouter : « Nous avons fait avec les aléas du projet ; chaque chose, élément et bouleversement nous a mené à cette magnifique œuvre collaborative. »

 

Pour Claire Bertolini, ce travail est important pour les élèves de la classe d’accueil : « C’est positif au niveau de leur intégration, de leur implication, ainsi que pour l’apprentissage du français. Et ils ont besoin de pouvoir s’exprimer ; quoi de mieux pour cela qu’une activité universelle qui va au-delà des langues ? »

 

Les élèves aussi se sont exprimés. « Mes profs sont parfaits, c’est pour cela que je parle mieux le français. Et ce projet est super, je suis très content d’être là aujourd’hui », indique Mustafa, 15 ans. Mahnaz, 13 ans, se dit elle aussi heureuse d’être présente à cette inauguration. « J’ai pris beaucoup de plaisir dans la réalisation de cette œuvre et dans cette classe je me suis fait beaucoup d’amis. » Quant à Abdal, le papa de Nejat, il garde un large sourire tout au long de cette rencontre : « C’est très bien ce projet, ça apporte du positif dans la vie de tous les jours. »

 

Place à l’œuvre

Il est maintenant temps de découvrir le travail réalisé par la classe d’accueil. Les élèves s’alignent et, chacun leur tour, partagent un mot ou une phrase dans leur langue, puis en français : ressenti, musique, liberté, souvenir, joie de vivre, arc-en-ciel… La bâche recouvrant la palissade est ensuite ôtée et les applaudissements retentissent. De la couleur, des personnages, des notes de musique, des regards et un message fort et émouvant : la musique de la vie, le mouvement. Sur la palissade, des mots sont partagés dans des langues diverses : maman, fleur, soutien, chance ou encore paix pour Beyrouth.

 

La dizaine d’élèves de la classe d’accueil s’est exprimée et a partagé un message fort qui traversera le temps et les saisons et qui mettra, pour sûr, de la couleur dans leur vie et dans la nôtre.

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Zoé Gallarotti

Zoé Gallarotti

Rédactrice en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn