Annonces

Annonces

Annonces

Le Chablais représenté par deux artisans lors des Journées de métiers d’art

Cette 9e édition aura lieu du 22 au 24 mars entre 10 et 17 heures. Deux artisans du Chablais participeront : Marie-Laure Beun, découpeuse sur papier, qui a son atelier à St-Triphon, et Christophe Seewer, maroquinier, qui a son atelier à Corbeyrier.

 

Marie-Laure Beun

 

Initiées en France et introduites en Suisse en 2012 à Genève, les Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA) sont organisées dans le Canton de Vaud depuis 2014. La responsabilité de ces journées a été reprise en 2019 par le Service des affaires culturelles (SERAC) comme partie intégrante de son action de soutien et de promotion du patrimoine immatériel.

 

Se déroulant au printemps et centrées sur les artisanes et artisans d’art ainsi que leurs savoir-faire. Les JEMA sont des occasions de rencontre privilégiées avec des professionnelles et professionnels passionnés par leur métier. Dans les ateliers, les regards sont intéressés, attentifs, fascinés… Les artisans d’art sont passionnés et leurs mouvements, nés d’une longue pratique, précis.

 

L’événement invite l’ensemble du public à entrer dans le monde de l’excellence du geste, de la maîtrise de la matière, de la création, de la beauté et de l’innovation. Le monde de l’artiste autant que celui de l’artisan.

 

La 9e édition

L’événement, totalement gratuit et multisite, offre 33 possibilités de visites sur inscription auprès d’artisans d’art dont – offre inédite – un tailleur de pierre et un ferblantier à l’œuvre au sein de la cathédrale de Lausanne. Des visites sans inscription sont également proposées à l’Espace Horloger au Sentier et au Centre d’enseignement professionnel de Vevey (CEPV). Des activités gratuites d’éveil en lien avec divers métiers devraient ravir les 6-12 ans et des rencontres privilégiées entre artisans d’art et écoles vaudoises (3P-11S) sont prévues entre avril et juin 2024. Les deux artistes chablaisiens, quant à eux, pourront être découverts au CEPV de Vevey.

 

Marie-Laure Beun

Parmi les différents artisans qui participeront à ces journées, Marie-Laure Beun présentera l’art du découpage. En 2018, elle a ouvert son atelier « les papiers de Marie » à St-Triphon après une année de travail assidu durant laquelle elle a appris à dessiner et manier le cutter avec le plus de précision. Elle puise son inspiration dans l’univers des contes et dans sa passion pour la nature. « Je suis fascinée par tous les détails que contiennent les poyas et autres tableaux bucoliques ; c’est un art extraordinaire et mystérieux. Je ne sais jamais quel sera le résultat final du découpage. Je suis impatiente de retourner ma feuille pour découvrir l’aboutissement de plusieurs heures de travail », confie-t-elle avant d’ajouter : « Lors de ces journées j’exposerai divers œuvres en papier découpé : du traditionnel et contemporain dont un texte découpé, le matériel utilisé, les divers papiers et, en prime, je dessinerai et couperai pour des démonstrations. C’est ma troisième participation à ces journées. Elles sont très conviviales et c’est une belle opportunité de découvrir des métiers d’arts. Sans oublier la rencontre avec le public et les artisans qui est riche d’échanges ».

 

Christophe Seewer

Monteur électricien de formation, Christophe Seewer a approché la maroquinerie en autodidacte en 2004 ; son atelier se trouve à Corbeyrier. Autour d’échanges avec des amis artisans, il développe sa maîtrise du cuir et des peaux. Amateur de moto, il réalise des créations sur mesure au style résolument moderne, gothique, et parfois plus traditionnelles telles que des fourreaux ou des carquois. Christophe Seewer est aujourd’hui un artisan créateur accompli dans le domaine de la maroquinerie et apprécie tout particulièrement le fait de pouvoir présenter ses techniques de travail au public. « A l’occasion des JEMA, je vais essayer de réaliser un petit sac avec une partie de repoussage. Je prévois également la présentation des différents cuirs que j’utilise dans mon travail et de l’utilisation des outils. En sachant qu’il y a beaucoup de dialogue avec le public je ne sais pas si je pourrais suivre ce programme, mais je vais essayer ! », précise-t-il.

 

Christophe Seewer
Christophe Seewer
Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Zoé Gallarotti

Zoé Gallarotti

Rédactrice en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn