ANNONCES

Berardinelli Pub revu2

Danse avec l'Alliance 2.0

 

Situées chez un particulier qui accueille des touristes à la nuitée, leur offrant des prestations comme le petit déjeuner et le linge de maison moyennant paiement, les chambres d'hôtes sont une forme d'hébergement sur mesure, ce qui fait leur charme singulier.

L'hébergement est une activité pratiquée depuis toujours par des millions d'individus dans le monde entier et pourtant cette activité est d'une grande modernité. L’essentiel est d'avoir une ou plusieurs chambres, jusqu'à cinq chambres pour un maximum de dix vacanciers, destinées à cet effet et surtout aimer le contact avec les voyageurs afin que cette forme d'hospitalité demeure, jour après jour, un plaisir à partager.

Tout commence par une porte qui s'ouvre et un accueil chaleureux dans le but de vivre des moments de détente dans des espaces où tout a été minutieusement conçu pour le confort et le bien-être des hôtes ; à partir du partage du repas jusqu'à la découverte des lieux suscitant l’intérêt en tissant un lien d'amitié qui très souvent aboutit à de bons souvenirs.

Bex, Aigle et environs comptent plusieurs dizaines de maisons d'hôtes sûrement de par le fait que la région ne manque pas de lieux d'intérêt; de quoi satisfaire les sportifs comme les passionnés de la culture pour arriver à ceux qui recherchent un peu de dolce far niente. Mais louer une chambre n'est pas qu'une solution intéressante pour rentabiliser son logement ou voyager sans bouger, elle est également contraignante car non seulement la chambre d'hôtes, dans son appellation juridique, répond à des standards bien précis et certains propriétaires finissent même par regretter leur vie privée.

Mettons-nous aussi à la place des voyageurs qui doivent faire un choix entre les milliers de chambres d’hôtes disponibles dans le monde et souvent sans aucune garantie de qualité, notamment avec des sites du style «Airbnb» sur lesquels n’importe qui ou presque peut figurer. Certains voyages peuvent alors tourner au cauchemar. Mais dans la bourgade d’Aigle et de ses environs, on est bien loin du tumulte des grandes villes et ici, il fait bon s’arrêter pour profiter du paysage.

Le Point Chablais a d’ailleurs recueilli pour ses lecteurs l'avis de deux maisons d'hôtes de la région.

 

Myriam et André Jaquerod du Gîte de Varrens

«Nous tenons une maison d’hôtes depuis plus d’une dizaine d’années à Bex et toujours avec un plaisir renouvelé. Les conditions ont bien évolué depuis le début de notre activité notamment avec les sites de réservation en ligne et «Airbnb» qui font une concurrence importante et pas vraiment loyale aux propriétaires de BnB recensés. En effet, nous sommes soumis à des contrôles et des taxes qu’ils n’ont pas à subir ou à payer. Faire partie de BnB Suisse nous oblige à répondre à des normes précises. Ce qui est aussi une garantie pour nos hôtes. Bref, pour nous, les côtés positifs sont évidents. En revanche, il faut savoir qu’il faut beaucoup de disponibilité et ne pas compter son temps. L’intérêt est davantage dans les rencontres que dans l’aspect financier. Il faut aimer sa région et conseiller les visiteurs sur les endroits à découvrir et les activités à pratiquer. Comme guide du patrimoine moi-même, j’ai grand plaisir à le faire…», indique Myriam.

Jacqueline et Pierre Borgatta de La Maison du directeur

«Pour notre part, il faut avoir le feu sacré, autrement cela ne sert à rien de vouloir se lancer dans ce job. Les hôtels ont souvent plus d’atouts à mettre en avant aux niveaux des équipements : restaurant, salle de conférence, salons, bar, wellness, etc… Les maisons d’hôtes ne possèdent pas tout ça, ou que partiellement. Donc il faut donner autre chose ; c’est-à-dire du temps, de la personnalité à son intérieur, de l’empathie pour ses hôtes, connaître le mieux possible la région afin de pouvoir suggérer un maximum d’activités, pour cela collaborer avec les différents commerces, sociétés ou structures régionales. Bref, les hôtes doivent se sentir choyés. Nous entendons souvent la remarque suivante, «nous préférons la maison d’hôtes à l’hôtel, souvent trop impersonnel !» alors à nous de donner un environnement convivial à nos hôtes pour qu’ils se sentent comme à la maison, sans les contraintes. Autre chose importante, il ne faut en aucun cas penser faire ce métier en pensant pouvoir en vivre. Il faut avoir d’autres sources de revenus, pour faire le complément, et ainsi pouvoir « offrir » un maximum de son temps à ce qui doit être une passion.»

Nous pouvons alors conclure que d'après ces témoignages les hôtes sont accueillis dans un esprit convivial et d'authenticité sans oublier le confort, leur offrant ce petit plus qui fait la différence, ces attentions pour lesquelles un hôte partira avec un sourire spontané et de beaux souvenirs; il sera davantage susceptible de générer du bouche à oreille et aura envie de revenir. Mais notons tout de même que se lancer dans cette aventure afin d’accueillir des voyageurs chez soi n’est pas chose aisée et pour le faire il faut s’en donner les moyens, mais surtout du temps et de la passion. Si c’est juste pour arrondir vos fins de mois, passez votre chemin. Quant aux voyageurs, choisissez votre destination sur les sites officiels garantissant la qualité des biens proposés et non sur des sites du style de «Airbnb», sans quoi vous risquez d’avoir de mauvaises surprises.

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium