Du coworking à la maison blanche

La ville de Monthey a sa propre Maison Blanche. Elle n’abrite pas un président, mais des entrepreneurs porteurs de projets en quête d’un lieu inspirant pour travailler. Cette demeure, ancienne villa bourgeoise du début du XXe siècle entourée d’un grand parc, se veut vivante, accueillante et permet entraide et synergies.

 

La maison de l’aven
La maison de l’aven

 

Rencontres et synergies

Initié par la ville de Monthey, le projet a vu le jour grâce à une équipe de jeunes entrepreneurs qui, avec le soutien communal, a développé le concept et créé l’association « La maison blanche ». En plein cœur de la ville valaisanne, la maison blanche nous transporte dans le temps. Mais, une fois à l’intérieur, c’est l’avenir qui s’offre à nous. En effet, l’objectif de ce lieu atypique est de réunir différentes compétences tout en créant un espace dédié aux rencontres et aux échanges afin de créer le Chablais de demain.

 

Pour Natacha de Santignac (qui offre d’ailleurs sa plume au Point Chablais), responsable événements et communauté de la maison blanche, ce fut un coup de foudre. « Lors de mon arrivée dans le Chablais il y a quelques années, je suis venue dans cette demeure à la suite d’une recommandation. J’ai senti instinctivement que j’évoluerais comme un poisson dans l’eau au cœur de ce décor d’ancienne maison de maître. Ce qui m’a touchée, c’est l’authenticité des personnes qui travaillent ici et les synergies possibles. J’ai progressivement évolué dans cet environnement et soumis divers projets. »

 

À la maison blanche, des bureaux isolés ou des places en open space peuvent être loués à des prix avantageux. « Dans ce lieu, nous souhaitons jouer un rôle dans la promotion économique, car lors des prémices d’un projet ou d’une start-up, les budgets sont généralement limités. Plusieurs personnes ont lancé leur entreprise entre ces murs », relève Natacha de Santignac avant de préciser : « Cette maison permet d’aborder des idées intéressantes tout en explorant les possibles. » En plus des espaces de travail, une salle de réunion équipée ainsi qu’une cuisine viennent compléter l’offre.

 

Des événements chaque mois

La maison blanche accueille régulièrement des événements. Certains sont réservés aux « coworkers » (apéros, sorties, petits-déjeuners, etc.), d’autres ouverts à tous comme les jeudines : un dîner en commun chaque jeudi. Des conférences ouvertes au public sont également organisées mensuellement. Cette année, elles aborderont les thèmes suivants : la gouvernance partagée, la digitalisation de l’agriculture et le tourisme quatre saisons. Pour chacun des thèmes, trois conférences sont prévues avec l’intervention d’acteurs locaux. Elles se déroulent dans les murs de la maison blanche et en ligne (sur l’application zoom), tout du moins pour l’instant, COVID oblige.

 

Un intérieur chaleureux propice aux rencontres
Un intérieur chaleureux propice aux rencontres

 

Dans l’avenir

L’objectif de la maison blanche est d’organiser des conférences et des événements en présentiel, lorsque cela sera à nouveau possible. « Je désire également créer un partenariat avec les entreprises locales afin de développer un réseau d’échanges de service : que les « coworkers » puissent bénéficier d’avantages auprès des commerçants de la région qui, en contrepartie, auraient des privilèges à la maison blanche. »

 

Concernant les conférences, la responsable événements et communauté de la maison blanche souhaite aborder différents sujets qui lui tiennent à cœur comme l’économie sociale et solidaire. « Dans cet esprit, je suis membre de la coopérative d’entrepreneurs salariés basée à Genève : neonomia. Il s’agit d’une société coopérative d’entrepreneur.e.s salarié.e.s porteuse d’une économie durable et solidaire. Elle s’appuie sur la mutualisation de moyens humains et administratifs, et sur le développement d’activités entrepreneuriales croisées. »

 

Le tourisme quatre saisons

Le 19 janvier dernier, Jean-Marc Udriot (syndic de Leysin) et Samuel Carraux (directeur de l’Office du Tourisme de Monthey) étaient invités à l’occasion d’une conférence sur le tourisme quatre saisons. Ils ont répondu à une série de questions visant à faire le point sur la situation actuelle et les perspectives à explorer.

 

Cette conférence a permis aux intéressés de plonger dans l’histoire de Leysin. Jean-Marc Udriot nous a rappelé l’existence des sanatoriums et qu’une certaine forme de tourisme s’y développait déjà. Ce dernier a ensuite été renforcé par les loisirs hivernaux, mais également par l’implantation de trois écoles internationales. Aujourd’hui, le climat joue un rôle important dans l’avenir touristique des communes de montagnes. Dans quelles infrastructures investir ? Une question qui ne se pose pas seulement à Leysin.

 

Pour le directeur de l’Office du Tourisme de Monthey, penser à un tourisme de quatre saisons, signifie développer les offres différemment. Il a d’ailleurs indiqué que le Chablais est propice au tourisme car il est proche autant du lac que des montagnes. Samuel Carraux a ajouté vouloir développer des offres touristiques permettant de rappeler le fort passé industriel de la commune, tout en s’alliant à d’autres régions alentour. Il ne manque pas d’indiquer que pour ce faire, il est nécessaire de disposer d’une offre importante au niveau des transports publics. Mais le fer de lance de Monthey est aussi la culture. « Une société sans culture est une société qui est morte », précise-t-il. Ce n’est pas sans rappeler la situation actuelle liée à la COVID. Ce à quoi le syndic de Leysin a ajouté que la culture est associée au patrimoine. « Citons par exemple la désalpe, une émotion forte pour les citadins qui ne connaissent pas cette tradition. »

 

Différents sujets ont été abordés durant cette conférence. Parmi eux, la digitalisation du tourisme. La digitalisation a d’ailleurs été renforcée par la pandémie actuelle. Pour Jean-Marc Udriot, « Le tourisme doit s’adapter à cette transition numérique, mais l’humain doit être au cœur de la réflexion. Nous ne pouvons pas remplacer nos sens. »

 

Le tourisme est également une question politique. Les enjeux sont importants et les synergies entre tous les acteurs du Chablais sont nécessaires. « On ne peut pas satisfaire tout le monde. Des idées nous en avons beaucoup, mais leur application dépend de nos politiques ; cela fait partie des défis à gérer par l’Office du Tourisme. Nous devons aussi laisser faire ceux qui savent tout en travaillant avec les forces et les faiblesses de chacun », indiquait Samuel Carraux lors de la conférence. Quel avenir pour cette région ? Les intervenants semblent confiants et ne manquent pas d’idées afin de s’adapter aux changements ou plutôt à l’évolution dont nous sommes tous les acteurs.

 

Le bilan de cette conférence est positif. « Une trentaine de personnes ont assisté à cette rencontre qui était très enrichissante », confie Natacha de Santignac. Pour le syndic de Leysin, le résultat est lui aussi encourageant : « La conférence était très bien organisée. J’ai proposé de délocaliser une conférence de temps en temps entre les Portes du Soleil et les Alpes vaudoises avec en point de mire des problématiques communes, comme par exemple la gouvernance touristique. » Samuel Carraux, quant à lui, souligne que « c’est toujours enrichissant de pouvoir échanger avec des acteurs d’autres régions. La maison blanche est d’ailleurs un lieu très sympathique, mais aussi un important centre d’émulation d’idées et de conjonction entre des personnes de différents horizons ».

 

Ces rencontres organisées par la maison blanche visent à inspirer les personnes qui font ou veulent faire bouger la région et à leur apporter des outils tout en leur permettant de se rencontrer. La prochaine conférence aura lieu à la fin du mois de mars et reprendra la thématique de la digitalisation de l’agriculture.  

Informations

La maison blanche
Av. de Plantaud 8
1870 Monthey
079 746 85 93
www.lamaisonblanche.ch

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Zoé Gallarotti

Zoé Gallarotti

Rédactrice en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn