Annonces

Annonces

Annonces

Des rires Cum Grano Salis !

Illustré par André Pellet, voici un recueil de blagues piquantes et décalées qui vous invite à rire avec un « Drôle de sel » !

 

Sandrina Cirafici avec son recueil de blagues salées
Sandrina Cirafici avec son recueil de blagues salées

 

« Drôle de sel ! », issu de l’activité prolifique de Sandrina Cirafici, présidente de l’Association « Cum Grano Salis », est le résultat d’un travail de recherche, de sélection de sources et de réécriture, pour mieux décanter le sujet. Elle, qui visiblement n’a pas fini d’ajouter son grain de créativité à l’histoire du sel, nous propose une devinette ; « Qu’est-ce qui met son grain de sel mais qui ne le répand pas au moyen d’un capuchon percé de petits trous ? C’est l’Association « Cum Grano Salis » ! » Car comme son nom écrit en latin l’indique, elle « met son grain de sel » dans la région du Chablais vaudois afin de maintenir la mémoire des personnages liés à ce précieux minéral et son histoire bien vivante.

 

Habitée par des agents spatio-temporels et épaulée par la brigade de l’U.N.E.S.CO (L’Union des Nettoyeurs Extrêmement Sympathiques et COmpétents), « Cum Grano Salis » compte bien continuer à sauvegarder le Sentier du Sel et à saupoudrer les dédales de notre imaginaire ! Après « Le petit Peuple des Travailleurs du Sel », – livre honoré du « Prix coup de cœur du jury » à la 14e Rencontre internationale du Livre de Montagne à Arolla de 2019 – voilà que cette équipe de passionnés tombés dans la salière nous présente un recueil de blagues qui ne manquent pas de goût !

 

Un amour salé

Lors de l’entretien, dans son salon, salière et prospectus sur table, Sandrina Cirafici confie qu’elle se fait une joie de pouvoir créer des ponts entre le passé, le présent et l’avenir de manière ludique. On peut lire dans ses yeux le plaisir du jeu, de la scène et de la transmission. Questionnée sur sa passion pour l’or blanc, elle répond qu’il n’y a pas vraiment d’explication autre au-delà du fait qu’elle est venue vivre dans une ville ayant des mines de sel. Une archéologue devenue Bellerine, et qui se passionne pour l’histoire épique du sel, est-ce le hasard ? Elle ne saurait pas le dire. Quant à savoir si elle est passionnée par d’autres condiments, elle répond du tac au tac qu’elle aime bien le sucre, surtout du chocolat quand elle endosse le rôle mythique femme du chevrier Bracaillon ! Mais son amour premier est le sel, elle revient d’ailleurs souvent sur le fait qu’il est très important pour elle de continuer à effectuer un travail de recherche, de sensibilisation et d’éducation autour de ce petit cristal. Le travail de l’Association « Cum Grano Salis » est justement celui de rappeler l’histoire véritable de l’or blanc et son exploitation en Suisse.

 

Recueil Drôle de sel !

Sandrina Cirafici et ses collaborateurs ont un engagement citoyen dans leurs démarches historiques et archéologiques ; celui de nous rappeler que cet agent conservateur et condiment – précieux autrefois – nous est toujours indispensable ! Depuis la nuit des temps, le sel nous accompagne et réhausse nos mets. Il peut aussi les rendre immangeables… Et comme l’humour, tout est question de dosage ! Dans cet ouvrage comique, le pari de rire en parlant de sel est gagné grâce à une plume créative et une illustration suggestive ! Les sauts spatio-temporels assurent la surprise de passer des ânes… au dahu ! Salsita – la mascotte du Sentiers du Sel – rebondit sur les pages pour illustrer les drôles d’anecdotes ; l’amour, les excès, le désir, la religion, tout y passe !

 

Apprendre en rigolant
Apprendre en rigolant

 

Tout au long du chemin composé par les 41 blagues, des pépites nous amènent hors d’Helvétie ou sur des « chiens de mine ». L’ouvrage nous accompagne dans les entrailles de la terre, nous permet de sentir l’odeur saline des travailleurs et de voir des mouches bourrées se cogner à des fous se prenant pour des lampes…

 

Les blagues s’adressent à un public plutôt adulte et amoureux de jeux de mots désirant déguster l’immense champ lexical lié au sel ! Structuré en 8 sous-thématiques allant de la contrebande de sel au sel d’épandage, ce recueil publié en format livret est composé de 28 pages. Sa taille passe partout permettra de l’accommoder dans les sacs ou les chemises, pour mieux le ressortir à la pause-café ! La rubrique « Kézako » en guise de lexique à la fin d’ouvrage nous permet de découvrir que les gabelous traquaient des faux-sauniers depuis fort longtemps et que la première mine de sel de Suisse a été creusée en 1558, tout près de Panex sur Ollon.

 

Rire et apprendre avec légèreté

Les yeux de Sandrina Cirafici brillent devant cet ouvrage, pensé comme un moyen d’apprendre en rigolant ! Pour le concevoir, les explorateurs de l’association sont partis à la conquête des archives pour contextualiser les anecdotes et ainsi rendre hommage à la mémoire de ceux qui – comme Husler et Ruchet – ont gravité autour de ce cristal. La présidente rappelle qu’après avoir publié des articles scientifiques dans des revues historiques, et avoir été reconnue par ses pairs de la Société vaudoise d’histoire et d’archéologie, en recevant le « Prix Jean Thorens d’Histoire » en 2021, « Cum Grano Salis » tenait à cœur de communiquer sa passion au grand public.

 

Si le livre « Le petit Peuple des Travailleurs du Sel » a répondu en partie à ce but, le recueil « Drôle de sel ! » explore davantage l’alliage entre l’or blanc, les situations cocasses et les quiproquos assaisonnant les expériences de celles et ceux qui évoluent avec cette source de vie.

Informations

« Drôle de sel ! » : 10.-
www.cumgranosalis.ch

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

V. Kohli

V. Kohli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn