Désalpe au Châtel-sur-Bex

Samedi 18 septembre, il est juste 10 heures du matin et le soleil vient de réveiller les couleurs automnales de la petite bourgade de Châtel-sur-Bex. Partout, sur la petite place, des bénévoles et des artisans locaux, habillés pour l’occasion, s’affairent aux ultimes détails de leurs comptoirs. C’est la dernière ligne droite avant l’arrivée du public et avant l’arrivée du troupeau. Comme chaque année depuis 2014 Châtel se met sur son 31 pour accueillir sa désalpe et mettre à l’honneur le fromage produit à l’alpage de Bovonne.

 

Les vaches dans leurs plus belles tenues
Les vaches dans leurs plus belles tenues

 

En attendant les stars du jour, le public arrive en grand nombre sur la place. Ils sont du coin pour beaucoup mais certains n’ont pas hésité à faire le déplacement depuis Genève ou Lausanne. Des gens de tout âge se promènent entre un verre de chasselas du pays, une dégustation de fromage d’alpage de chez Sophie et Nicolas Misselier ou une visite approfondie au « Char à gâteaux », un impressionnant étalage de plats sucrés et salés faits maison mis en place par « l’association des paysannes vaudoises » digne d’un concours culinaire à voir sur M6.

 

Une journée magnifique au Châtel
Une journée magnifique au Châtel

 

Dans la foulée de ce premier apéritif, c’est au tour du joueur des Avants d’investir le centre du village. Le cor des Alpes ne pouvait pas manquer à la fête et ce groupe dirigé par Jean-Baptiste Ruppen et Roland Gerber ont emmené, grâce à leurs aubades traditionnelles et aux sympathiques verres de l’amitié, le public présent vers les hauts pâturages qui nous entourent.

 

Tout le monde participe
Tout le monde participe

 

Il est déjà midi. Le temps a cette fâcheuse tendance à passer vite lorsqu’on est en bonne compagnie et le speaker nous indique qu’il est maintenant l’heure de gagner sa rangée le long de la rue principale. Le troupeau arrive… place à la désalpe…

 

C’est évidemment par le son si typique des lourdes cloches que le cortège encore au loin annonce son arrivée. On devine bientôt les armaillis en tête portant le bredzon traditionnel et accompagnés de leurs dames vêtues du dzaquilon. Puis les belles vaches suivent ornées de couronnes toutes fleuries et de colliers majestueux qui leur donnent une fière allure de reines des champs.

 

Le Char à gâteaux
Le Char à gâteaux

 

Tout ce petit monde défile à une cadence qui semble venir d’un autre temps… d’une autre époque où le savoir-faire se conjuguait surtout au présent et que l’on avançait un pas après l’autre. Le pré d’à côté était préparé à accueillir hommes, femmes, enfants et animaux pour un repos bien mérité après un si long trajet. 

 

Une ancienne tradition
Une ancienne tradition

 

Le moment idéal pour écouter Nicolas Misselier nous parler de son troupeau. Il se dit très fier d’avoir aidé à remettre au goût du jour une si belle tradition dans la région. En effet depuis 2014 et sous l’impulsion de son fromager d’alors pour qui la désalpe était une évidence, il parcourt les 23 kilomètres qui séparent Châtel-sur-Bex de l’alpage de Bovonne avec une grande fierté. Fier, il l’est aussi de son fromage produit exclusivement avec ce lait aux saveurs si particulières et nous invite l’année prochaine, lors des 4 mois passés à 1730 m d’altitude, à venir découvrir le lieu, la traite des vaches et son sérac fabriqué au quotidien. Ce jeune agriculteur de 36 ans ainsi que tous les autres paysans de la région nous démontrent que la relève est assurée et que les traditions ancestrales ont encore de beaux jours devant elles.

 

Le cor des Alpes de la partie
Le cor des Alpes de la partie

 

16 heures passées, l’heure de redescendre en ville… Merci aux organisateurs pour cette petite bulle hors du temps.

 

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Joaquim Gordo

Joaquim Gordo

Journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn