Annonces

Annonces

Annonces

Un air d’Italie

Dans les locaux chargés d’histoire de la Colonie libre italienne de Bex, la rédaction du Point Chablais a fait la connaissance de Natale Catanese qui vit une retraite active en aidant notamment les Italiens dans le domaine administratif.

 

Natale Catanese devant des photos des différents événements réunissant les membres de la Colonie libre italienne de Bex
Natale Catanese devant des photos des différents événements réunissant les membres de la Colonie libre italienne de Bex

 

La Suisse a connu une immigration italienne sans précédent après la Seconde Guerre mondiale. Les Italiens, en particulier du Sud, sans emploi, sont venus trouver refuge en terre helvétique. La plupart étaient des ouvriers peu ou pas qualifiés et souvent vus d’un mauvais œil par la population. Ils vivaient de manière précaire et d’aucuns se rappellent sans doute les humiliations subies à la frontière avec les dégradantes visites médicales obligatoires. Des milliers de travailleurs sont rentrés au pays après la récession de 1974, beaucoup d’autres sont restés. Depuis, les Italiens sont parfaitement intégrés et ont largement marqué la vie locale.

 

De Genève à Bex

La première colonie libre italienne a été fondée à Genève en 1925. Elle rassemblait des émigrés antifascistes. Le 21 novembre 1943 à Olten, les dix premières colonies s’unirent en Fédération des colonies libres italiennes. Il s’agissait, après la chute de Mussolini en juillet 1943, de sensibiliser tous les émigrés italiens aux valeurs démocratiques et de les intéresser à la reconstruction de leur pays.

 

Du côté de la cité du sel, il faudra attendre les années soixante pour voir naître une colonie. « Au départ, les premières réunions se déroulaient dans les familles. Les membres ont ensuite trouvé des locaux à la route de l’Allex ; une ancienne carrosserie. Il a fallu la transformer entièrement. Toutes les entreprises de Bex ont offert du matériel. Nous avons encore des quittances rappelant cette époque et comportant les dons reçus, comme par exemple des sacs de ciment. Ce sont les membres qui ont réalisé l’ensemble des travaux », explique Natale Catanese.

 

La colonie compte une huitantaine de membres
La colonie compte une huitantaine de membres

 

La Colonie libre italienne de Bex a été fondée officiellement le 5 novembre 1966 ; son premier président était Francesco Guido. Si, au départ, les locaux ne disposaient que d’un bar, il y a environ vingt-cinq ans, un restaurant a ouvert ses portes. Il est géré indépendamment de la colonie. « Certaines rumeurs prédisent un changement de gérant : elles sont fausses ! », souligne Natale Catanese.

 

Chaque année, les membres se réunissent à diverses occasions, grillades, bals et autres événements. En plus de soixante ans, la Colonie libre italienne de Bex s’est beaucoup investie tant pour ses membres que pour la collectivité. Elle a, entre autres, organisé à plusieurs reprises la Nuit du Bex-Lier ainsi qu’une fois la fête nationale.

 

Une colonie de vacances ?

Natale Catanese est arrivé en Suisse à l’âge de 17 ans. « Mon frère, Carmelo, m’a tout de suite invité à rejoindre la colonie. Je pensais d’abord qu’il s’agissait d’une colonie de vacances ! Une grande partie des membres venaient de mon village d’origine, Pellegrino, une commune de la province de Messine dans la région de la Sicile. Il y avait plus de Pellegrinesis à Bex qu’au village italien ! Actuellement, près de la moitié de la société, une quarantaine de membres, sont originaires de ce village », précise Natale Catanese qui est devenu membre de la colonie en 1973 avant de rejoindre le comité quelques années plus tard. En 1998, il a repris le poste de président.

 

Un restaurant géré indépendamment propose des mets typiques d’Italie
Un restaurant géré indépendamment propose des mets typiques d’Italie

 

Le rôle de la Colonie libre italienne a quelque peu évolué depuis ses origines, mais le soutien des membres, notamment au niveau administratif, est resté. « En 2021, j’ai été élu collaborateur consulaire par le comité des Italiens en Suisse. Je me charge depuis d’une permanence téléphonique ouverte aux Italiens nés avant 1945 et qui ont des questions d’ordre administratif et/ou qui désirent renouveler ou réaliser un document d’identité. Suite à la demande du consul général de Genève, j’ai proposé d’ouvrir un bureau à Sion qui pourrait venir en aide aux Italiens de toutes les générations. Ma requête a été acceptée et le bureau a ouvert ses portes le 5 novembre 2022. Il est bon de préciser que je ne réalise pas les documents d’identité, mais j’aide à remplir les formulaires et je mets en relation les demandeurs avec les personnes qualifiées. Ainsi, le bureau de Sion, ouvert une fois par mois, accueille un employé consulaire qui se charge de la réalisation des documents d’identité. » Un autre rôle du président concerne les questions liées à l’AVS. « La 2e génération d’Italiens arrivés en Suisse atteint l’âge de la retraite et ils ont beaucoup de questions à ce sujet au niveau administratif. Mon rôle est de les accompagner dans les différentes démarches qu’ils doivent réaliser. »

 

La Colonie libre italienne de Bex se veut être une véritable famille et les contacts avec les autres colonies sont fréquents. « Avec celles de Monthey et d’Aigle nous avons organisé plusieurs événements importants à Bex dont le Congrès des colonies italiennes de Suisse en 2004 ou, plus récemment, la Conférence des présidents en 2023 », conclut Natale Catanese.

Informations

Permanence téléphonique :
Le 1er et le 3e jeudi de chaque mois de 9h15 à 11h30
077 464 46 21

Partagez l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Thêmes

Article écrit par

Zoé Gallarotti

Zoé Gallarotti

Rédactrice en chef

1 commentaire

  1. Bonjour ! Il y a longtemps que ce joli coin de Bex attire mon oeil.
    Mon grand-père faisait partie des immigrés de la première heure mais je n’ai pas eu le bonheur de parler italien à la maison. Auriez-vous une idée pour quelques cours ? Merci et peut-être à bientôt .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Point Chablais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn