Le point de la rédaction

Édito octobre 2019

La guerre aux fumeurs

Depuis peu, les CFF ont déclaré la guerre aux fumeurs. En effet, des panneaux «interdiction de fumer» sont visibles à l’entrée des gares. Des zones sont tout de même réservées aux accrocs au tabac. Bonne ou mauvaise chose ? Le sujet fait débat. Après les trains, ce sont les gares qui deviennent «saines», ou presque. Le concept a officiellement débuté le 1er juin dernier et répond à l’attente de la clientèle. D’après un sondage, 75% des personnes interrogées sont favorables à ce système. Cela devrait en outre permettre d’éviter que les gares, quais et voies soient salies par les déchets dus à la fumée (une bonne chose !). Chaque année, environ 200 tonnes de mégots finissent sur les voies, soit 550 kilos par jour. Attention, ceux qui bravent l’interdiction se voient pour l’instant simplement avertis, mais des amandes finiront par tomber. Mais qu’en est-il des vapoteurs ? Car eux aussi dérangent, mais aucune indication n’est encore visible.

J’en profite avec un petit intermède qui me tient à cœur. Les médias se défoulent sur la cigarette électronique, rapportant de récents cas de décès à cause de ce système D servant à arrêter de fumer. Cependant, ces articles sans profondeur, ne prouvent en rien que la e-cig (comme elle est communément appelée) est nocive. Ces mêmes articles - de vrais «torchons» (avis d’une journaliste énervée par ce manque de professionnalisme qui se généralise dans les médias) - ne disent pas exactement ce que ces personnes décédées ont réellement inhalé. Il semblerait d’ailleurs qu’il s’agisse de produits composés également de cannabis coupé à la vitamine E. Certes, le monde de la vapote est encore jeune et la commercialisation de liquides pour e-cig mérite d’être beaucoup plus cadré afin d’assurer une certaine sécurité. Mais rien ne démontre encore que ce système soit réellement nocif. C’est aujourd’hui certain que vapoter est nettement moins dangereux que fumer. Mais le lobby du tabac a tellement à perdre qu’il mandate des laboratoires pour faire analyser les effets de son principal concurrent. Il a d’ailleurs été prouvé également que ces analyses sont totalement faussées. Mais les médias prennent ces informations comme du pain bénit et la véhiculent sans même la vérifier convenablement et, surtout, ils oublient de préciser que les cigarettes tuent chaque année plus de 7 millions de personnes !

Serais-je en train de m’éloigner du sujet ? Peut-être un peu… Reprenons les rails et direction la gare de Bex qui, en plus de ses zones fumeurs fraîchement installées, va connaître de nombreux changements (lire édition n° 131). L’esthétique va carrément primer sur le pratique car, rappelons que la Municipalité a rejeté la solution de Chablais Agglo qui vise à desservir correctement les communes du Chablais (une formule qui fonctionne très bien à Aigle). Pire encore, la liaison entre Bex et Monthey pourrait être amenée à disparaître. Finalement, le nouvel horaire des CFF ne risque pas de plaire à tous (lire article en page …). En effet, ce seront principalement des régionaux qui s’arrêteront en gare et les usagers en direction du Valais seront contraints de changer de train à Saint-Maurice.

Alors qu’on nous conseille de favoriser les transports publics, les solutions pour la commune de Bex sont maigres. Il n’y aurait pas suffisamment d’usagers… Toutefois, si l’offre était plus complète, les usagers seraient plus nombreux. C’est le serpent qui se mord la queue. Une solution ? La mobilité douce. Utiliser le vélo. Ah, pardon ! C’est vrai que les pistes cyclables sont loin d’être innombrables par chez nous !

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium