Le point de la rédaction

Édito septembre 2020

Telle l’autruche, je cache bien souvent ma tête dans le sable. Les cordonniers les moins bien chaussés dit-on ! Dans mon cas, ça n’a jamais été aussi vrai. Comment dire… J’aime la joie, la vie, la bonne humeur, sourire et rire. J’évite donc au maximum tout ce qui entre en contradiction avec cette philosophie. C’est d’ailleurs ce que j’exprime chaque mois dans ce journal. Mais parfois, la réalité me rattrape. Je suis alors bien obligée de faire le poing dans ma poche et d’aborder des sujets qui dérangent, divisent ou fâchent.

Ce mois-ci, je nage en plein dedans… En effet, j’ai été apostrophée à propos de deux sujets : la nouvelle loi sur la chasse et le tri des déchets. Dans le premier cas – je garde mon avis personnel pour moi, car mon but n’est pas d’influencer qui que ce soit – je dois avouer que j’ai pris du plaisir à écrire cet article. Je trouve que les deux parties concernées ont des arguments qui se tiennent. Il aurait été très intéressant de les confronter en direct pour voir ce que ça donne. Certainement une recette très épicée et prête à exploser. Il n’empêche que le peuple devra se décider, car la votation est prévue le 27 septembre prochain. Bien malin celui qui peut prédire le résultat !

Le second sujet, quant à lui, m’a été soufflé par la population bellerine qui s’est « révoltée » à la suite de la distribution d’un flyer à la déchetterie. Ce dernier indique les objets et composants qui doivent être jetés dans les sacs taxés. Parmi eux : le plastique ou encore les encombrants de moins de 60 cm. J’ai appris depuis mon plus jeune âge qu’il faut trier. Mes grands-parents faisaient carrément tremper les bouteilles de vin dans la baignoire afin de retirer leur étiquette avant de les jeter dans les bennes prévues à cet effet. Les temps ont bien changé. Toutefois, j’ai appris que ce qu’indique cette affichette, ce n’est pas nouveau… bien au contraire ! En y réfléchissant, la situation est plutôt drôle. Peu nombreuses sont les personnes à savoir où finissent leurs déchets… Je vous invite à lire notre dossier du mois afin d’en savoir plus.

Suis-je naïve ? Sans aucun doute ! Naïve, mais pas stupide, ni aveugle. Mais je préfère ne pas y penser. Je vis en adéquation avec moi-même. Ainsi, je fais chaque jour de petits gestes qui ne sont peut-être qu’une goutte dans un océan. Mais si chacun pouvait se targuer de faire partie de cet océan, nous vivrions bien mieux !

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium