Le point de la rédaction

Édito janvier 2017

Je vais débuter cet éditorial en vous adressant tous mes vœux pour cette nouvelle année. Je ne sais pas le temps qu’il fera quand vous lirez ces quelques lignes, mais en ce 18 décembre, il fait froid et tout blanc. Mais comme le dit la chanson, «il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d'eau fraîche et de verdure, que nous prodigue la nature. Quelques rayons de miel et de soleil…» Bon, on fera l’impasse sur le soleil et on remplacera l’eau par une bonne bière fraîche de la Brasserie la Mine afin de réchauffer nos cœurs.

1,2,3 musique !

Je continue cet éditorial en musique en vous invitant à découvrir notre dossier du mois qui traite des addictions et qui pose une question essentielle en ce XXIe siècle : peut-on être accro à la musique ? J’ai envie de dire que tout bon Bellerin est accro au jazz ; je suis alors fière de me compter parmi vous, chers drogués de musique. Mais est-ce aussi simple ? Pour ma part, comme Baloo, je remue facilement mon popotin quand j’entends une chanson qui me plaît, mais scientifiquement parlant, la musique n’est pas inscrite dans la liste des addictions. Je me suis alors plu à imaginer les critères qui feraient de nous des addictes à la musique.

Chacune de vos humeurs a sa musique ?

Vous êtes capable d’écouter en boucle un son durant une semaine ?

Votre sujet principal en société est la musique ?

Vous écoutez de la musique absolument partout (voiture, douche, travail, etc.) ?

Votre téléphone contient plus de musique que de photos ?

Vous marchez dans la rue au rythme du son dans vos oreilles ?

Je n’ai pas cinquante lecteurs MP3 comme dans le film Baby Driver, mais mon téléphone a toujours de la musique et, j’avoue, je réponds à plusieurs des critères précités. Vous aussi ? Alors parlons-en ! Rendez-vous en page 4 et 5 pour tout savoir sur l'addiction.

En encadré comme une pub mais voyant et hors édito

 


Sincères condoléances

Terminons cet article avec une note un peu plus sérieuse : dans notre édition de novembre, nous vous présentions Alfred Pirolet, ancien syndic d’Aigle qui venait de fêter son 100e anniversaire. C’est avec regret et tristesse que nous vous annonçons son décès survenu le 15 décembre dernier. Nous transmettons nos sincères condoléances à la famille et aux proches de ce personnage fortement sympathique et touchant.

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium