Alors que la commune aiglonne est une des régions les plus touchées par le chômage (environ 6.9%), cette dernière pourrait voir son taux de chômage augmenter de 2,34% d’ici d’eux à trois ans. En effet l’initiative Weber, approuvée le 11 mars et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013 et qui fixe à 20% le quota de résidences secondaires, pourrait avoir de lourdes conséquences pour toute la région.

 

ORP

 

Un rapport réalisé par I Consulting à la demande des cantons de Vaud et du Valais prévoit la perte de quelque 500 emplois pour Aigle et près de 4300 pour les cantons de Vaud et du Valais. «Notons encore que, dans le domaine de la construction, le canton de Vaud dénombre déjà 1470 demandeurs d’emplois en février 2012, dont 1175 chômeurs déclarés», explique Frédéric Borloz, syndic d’Aigle. Si cette initiative n’inquiète pas particulièrement la Municipalité, ses conséquences, elles, pourraient  avoir un impact désastreux pour le Chablais, qui est la région vaudoise la plus touchée par les reports de pertes d’emplois dus aux effets escomptés de l’initiative sur les résidences secondaires. «Il faut dire que nous sommes liés à la santé économique des stations. Un emploi sur trois dépend directement ou indirectement du tourisme», s’inquiète le syndic.

 

Entre limitation des résidences secondaires et une augmentation toujours croissante du nombre d’habitants, les risques de chômage à Aigle ne sont pas prêts de trouver une solution adaptée pour tous.

 

Photo: Bernard Gallarotti

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium