La place va s’agrandir de 400 m2 supplémentairesLe 21 octobre, le conseil communal de Bex a validé un préavis visant à réaménager la Place du Marché de Bex. Le premier coup de pioche n’a pas encore été donné, mais le projet est sur la bonne voie. 

Les grandes dates de la Place du Marché

Il faut remonter au XVI siècle, plus précisément en 1577, pour retrouver une première mention de la Place du Marché dans les archives communales. C’est à cette date que la parcelle a été achetée par la commune. Le cadastre de 1694 révèle que ce terrain s’appelait « Place commune de Cheneveyre », une chènevière étant un champ affecté à la culture du chanvre pour en faire de la corde.

Au milieu du XVIIIe siècle, la commune de Bex était l’un des rares villages à tenir un marché hebdomadaire sur sa place. Il s’y vendait du bétail ; d’ailleurs, les marchands venaient de loin pour acquérir des bêtes. Une fontaine flanquée d’un énorme tilleul – planté en 1798 pour commémorer l’Indépendance vaudoise - se trouvait à l’arrière et, plus loin, un verger habillait l’espace qu’habite l’actuel bâtiment de la Poste construit en 1903.

Le siècle suivant, un second arbre – un peuplier cette fois-ci - est planté en 1845 pour célébrer la Révolution dite radicale. Puis, quelques années plus tard, les chemins de fer ont tracé leurs voies en Suisse. La ligne du Simplon a ouvert en 1857 tandis que celle du BVB a débuté son activité en 1897.

Lors de la construction de l’Hôtel des Postes et Télégraphes (1903), les deux arbres historiques qui se trouvaient sur la place ont été coupés et remplacés l’année suivante par deux tilleuls et une fontaine a été installée.

En 1925, la fontaine est réaménagée en monument en l’honneur du commandant Gabriel Forneret (tué en 1798 durant la Révolution vaudoise) ainsi qu’à la mémoire des soldats bellerins décédés durant la Première Guerre mondiale. Les noms des soldats bellerins décédés durant la Seconde Guerre mondiale ont ensuite été rajoutés au monument. Cette fontaine a finalement été déplacée l’année dernière. Elle se trouve dorénavant au cimetière de Bex.

Une longue attente

Aujourd’hui, la place est entourée par la circulation. Quelques manifestations l’animent, mais cela fait près de 50 ans que la population souhaite la rendre à nouveau attractive. Cinq tentatives ont été lancées mais ont pourtant échoué. Des commissions ad hoc et des experts ont été nommés, des réflexions réalisées, des concours lancés et de nombreux projets ont été présentés. Plusieurs dizaines de personnes se sont investies afin de réaménager cette Place du Marché. Pourtant, malgré leur bonne volonté et de nombreuses idées intéressantes, toutes les tentatives ont fait chou blanc ! Pourquoi ? Selon Alberto Cherubini, municipal en charge de l’urbanisme, aucun de ces projets n’est passé devant le conseil communal et les raisons sont diverses : oppositions, budgets trop élevés ou encore changements de législatures.

Quel avenir ?

L’année dernière, la Municipalité a finalement décidé de confier au Service technique communal la mission d’élaborer un projet de réaménagement de la Place du Marché. Pas de concours d’architecture, pas de commission ad hoc, mais une démarche pragmatique et participative avec les commissions d’urbanisme et de circulation ainsi que les propriétaires des biens-fonds qui jouxtent directement le périmètre de la place, y compris les TPC. D’autres modèles de places villageoises ont en outre été étudiés afin d’en tirer de précieux enseignements.

Ainsi, il est bon de relever que la place sera fortement agrandie – l’un des points forts de ce réaménagement - puisqu’elle se positionnera jusque devant les rails du BVB, soit environ 400 m2 supplémentaires. Le quai se trouvera donc aux abords de la place avec un abri couvert pour l’arrêt. Concernant la gestion du trafic, un sens unique sera mis en place. Il partira de la rue du Signal et s’étendra jusqu’à la rue du Cropt.

Une fontaine à jets d’une certaine importance sera installée ; elle pourra être désactivée afin de laisser la place à l’organisation de diverses manifestations. Les deux vieux tilleuls seront remplacés par deux micocouliers prodiguant une ombre généreuse. Finalement, il y aura la possibilité d’installer un couvert d’environ 220 m2 démontable et le mobilier urbain sera amovible. La touche finale sera apportée par l’artiste Olivier Estoppey avec une sculpture originale en bronze représentant deux béliers, le symbole de la ville de Bex.

Si, initialement, une patinoire démontable devait être à la disposition des amateurs de glisse en hiver, cette idée a été rejetée. En revanche, un essai sera tout de même réalisé afin d’en connaître l’impact.

Le budget total de ce réaménagement est estimé à 1,6 million dont 410'000 francs seront à la charge des TPC.

Conclusion

Une question se pose : ce projet va-t-il réellement se concrétiser ou est-ce encore une tentative désespérée de quelques élus, qui finira au fond d’une boîte dans les archives ? À cette interrogation, Alberto Cherubini est optimiste. « Le projet doit encore être soumis à validation auprès du canton de Vaud ainsi qu’à l’Office fédéral des transports, car des modifications sont apportées sur la route destinée au trafic. Finalement, les habitants vivant aux abords de la place pourront donner leur avis lors de la mise à l’enquête. Nous les avons toutefois déjà consultés et la majorité est favorable à cette réhabilitation. Un film présentant le projet est d’ailleurs visible sur le site internet de la commune. » Selon le municipal, les travaux devraient débuter avant la prochaine législature et dureront environ quatre mois. « Nous espérons que cette nouvelle Place du Marché accueillera plus de manifestations organisées par les sociétés et les commerçants. Mais la Municipalité devra aussi se montrer imaginative », conclut Alberto Cherubini.

 

Informations

Le film présentant le projet

www.bex.ch/N15979/nouvel-amenagement-de-la-place-du-marche.html

 

Photo : Municipalité de Bex