4L’Hôpital Riviera-Chablais a définitivement arrêté son calendrier de déménagement. Le transfert des patients et des collaborateurs au sein du Centre hospitalier de Rennaz débutera le 28 octobre. Ce dernier sera pleinement opérationnel dès le 22 novembre. En attendant cette ouverture très attendue, Le Point Chablais a pu découvrir ce nouvel hôpital de l’intérieur et ses atouts dont profiteront bientôt les habitants de la région.

Abordons tout d’abord la question visuelle… Le Centre hospitalier a été conçu pour s’intégrer parfaitement au village de Rennaz. Il ne fait donc que 17,6 mètres de haut contre 215 mètres de long et 115 mètres de large. Une structure peu habituelle, mais qui permet une véritable révolution interne. Le fait que le bâtiment ait été construit ainsi, permet de regrouper des activités qui étaient jusqu’ici éclatées dans l’hôpital, notamment les consultations, l’hébergement, etc. Mais poussons d’abord la porte d’entrée pour mieux découvrir cet hôpital…

100Un premier pas à l’extérieur

Avant cela, parlons tout d’abord du parking qui comporte 500 places visiteurs. Les collaborateurs ont, quant à eux, droit à leur propre parking et entrée. Mais l’Hôpital Riviera-Chablais encourage ses employés à profiter des transports publics en remboursant 30% de leurs abonnements mensuels et participe au financement d’un vélo électrique notamment. D’ailleurs, les bus seront nombreux à desservir ce nouveau Centre hospitalier : les TPC (depuis Aigle), CarPostal (depuis Monthey) et VMCV (depuis Vevey). Le parking se situe entre deux bâtiments : le Centre hospitalier de Rennaz et l’Espace Santé Rennaz. Ce dernier est une construction indépendante du premier. Toutefois, les deux structures se complètent. L’hôpital est dédié aux soins aigus. L’Espace Santé Rennaz propose une gamme complète de services dont, entre autres : une crèche pour les enfants, plusieurs cabinets médicaux, des policliniques psychiatriques, un centre médico-social, une antenne de la Fondation Asile des aveugles, un centre de médecine dentaire et de stomatologie, une consultation de la Ligue pulmonaire vaudoise, ainsi qu’une pharmacie ouverte 7j/7. Finalement, ce bâtiment fait office de barrière visuelle entre le village et l’hôpital de Rennaz.

Trois étages bien pensés

On se retrouve ensuite devant le Centre hospitalier. À choix, deux entrées : un auditoire de 300 places dédié au besoin de la formation et qui sera aussi proposé à la location pour divers événements et l’entrée de l’hôpital, chemin que nous décidons d’emprunter…

Dans le hall déjà, l’accueil des patients a été revu. En effet, les activités du desk d’accueil ont été scindées. Ainsi, le patient sera d’abord accueilli, puis envoyé directement dans le service approprié. À ce titre, les admissions se feront dorénavant dans des desks fermés afin de garantir la confidentialité. Ce hall d’entrée ne fera pas office de salle d’attente, mais de lieu de passage qui disposera également d’une cafétéria. Passons une autre porte… On se retrouve dans un couloir qui s’étend à perte de vue. Divisé en plusieurs sections, il est dédié aux consultations. C’est ici que les patients attendront les médecins. Ceci est un exemple flagrant des avantages de la structure de ce nouvel hôpital. Notons également deux grandes nouveautés : un lieu de recueillement situé en face du bureau des aumôniers et un espace écoute et médiation pour recueillir les doléances des patients. «Cet espace écoute et médiation n’existait pas encore au sein de l’Hôpital Riviera-Chablais. On a ainsi espoir de désamorcer de nombreuses situations en remettant en lien les patients et les professionnels de santé», indique Patricia Claivaz, responsable de la communication de l’Hôpital Riviera-Chablais.

Montons d’un étage et découvrons, entre autres, le service des urgences, les blocs opératoires, les salles de réveil, le service maternité, en passant par le parking qui accueille les ambulances. Là encore, tout est réuni en un seul et même endroit afin de traiter au mieux les patients et les emmener le plus rapidement possible dans les zones appropriées.

Grimpons finalement au deuxième étage qui abrite 113 chambres à un lit et 82 chambres à deux lits. Ce nouvel hôpital mise sur le confort : une télévision et un casque audio par patient ainsi qu’une salle de bain dans chacune des chambres qui sont habillées, au même titre que la totalité de cet étage, par du parquet. En prime, la vue donne directement sur des espaces verts et non sur la route.

Il aura fallu près de deux heures pour faire le tour de ce nouveau Centre hospitalier de Rennaz. Toutefois, bien qu’il soit construit sur la longueur, les collaborateurs n’auront pas plus à marcher que dans un hôpital construit sur la hauteur. En effet, tout a été pensé pour faciliter les différents corps de métiers qui évolueront sur ce site. «Le trajet calculé le plus long est de l’ordre de 8 à 10 minutes pour un transporteur : c’est-à-dire le transport d’un patient d’un point A à un point B», précise Patricia Claivaz.

21Une pépite attendue depuis longtemps

Afin de répondre convenablement aux normes et aux besoins actuels, le personnel médical et soignant s’est réuni régulièrement avant, mais aussi pendant les travaux pour adapter le projet aux besoins hospitaliers en constante évolution. Avec le retard pris par l’entreprise générale, l’ouverture définitive a dû être repoussée de sept mois. Mais cela fait plus de vingt ans que cet hôpital est attendu, c’est pour cela que la population est plus qu’impatiente et donc sensible à ces retards toutefois normaux pour un tel projet. Relevons aussi une belle performance au niveau de la gestion des quelque 2000 collaborateurs employés par l’Hôpital Riviera-Chablais. «Environ 1500 d’entre eux seront affectés sur le site de Rennaz. Nous avons trouvé des alternatives (retraite anticipée, réduction du temps de travail, etc.) pour seulement une soixantaine d’employés.»  

3L’avenir des différents sites hospitaliers

A partir de 1850, des infirmeries locales éclosent en nombre dans le canton de Vaud alors qu’un grand hôpital cantonal prend pied à Lausanne. Dès lors, et durant le siècle suivant, les sept sites actuels de l’Hôpital Riviera-Chablais ont vu le jour (Aigle, Monthey, Montreux, Mottex, Vevey Providence, Vevey Samaritain et Fondation Miremont à Leysin). Avec l’ouverture du nouveau Centre hospitalier de Rennaz, c’est la totalité du système qui est revu. Ainsi, l’Hôpital d’Aigle sera transformé en gymnase. Montreux, Vevey Providence et Mottex seront aussi fermés. Monthey va être rénové d’ici 2021 et abritera ensuite la nouvelle Clinique de gériatrie et réadaptation du Chablais ainsi qu’une permanence médicale pour adultes et des consultations spécialisées. Vevey Samaritain sera également rénové d’ici 2021 et abritera la Clinique de gériatrie et réadaptation de la Riviera ainsi qu’une permanence médicale pour enfants et adultes et des consultations spécialisées. Pour conclure, la Fondation Miremont maintiendra uniquement son activité d’hébergement (EMS).

5Ces changements d’envergure permettront, à terme, une augmentation du nombre de lits en gériatrie et en réadaptation. De plus, avec quatre sites de moins (Aigle, Montreux, Vevey Providence et Mottex), l’Hôpital Riviera-Chablais espère ainsi définir plus clairement les missions de ses hôpitaux. Toutefois, l’entité reconnaît qu’une meilleure communication devra être mise en place prochainement afin de mieux renseigner la population sur le rôle exact de chacun de ses sites afin que la population sache exactement où se rendre selon les cas – ce qui n’est toujours pas clair jusque-là.

 

 

 

672

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos: B. Gallarotti

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium