Un voyage gratuit, une offre alléchante, un rabais extraordinaire, mais… Rien n’est gratuit, aucune attention n'est neutre et nombreuses sont les entreprises à user de pratiques souvent déloyales. Le Point Chablais s’est immergé dans cet univers alléchant, mais faussé.

 

 

C’est à Aigle que ça se passe !

Du 25 au 28 juillet dernier, l’entreprise d’ameublement Linea Confort & Détente a fêté son 10e anniversaire en organisant une exposition dans la salle de l’Aiglon. Les clients étaient appâtés par courrier, les invitant à venir retirer, entre autres, un voyage de sept jours dans un hôtel quatre étoiles à Chypre, entièrement offert. Jusque-là, l’offre paraît alléchante, mais c’est sans compter la technique de vente qui se trame derrière ce cadeau, soit disant totalement gratuit. En effet, on comprend rapidement en arrivant à l’Aiglon qu’il s’agit d’une exposition de meubles et que le but est avant tout d’attirer du monde pour vendre. Mais il ne faut pas être naïf, cela paraît presque normal, Linea doit remplir ses caisses ; allons donc, tant que nous repartons avec le voyage c’est déjà un bon point. Mais c’est là que le bât blesse. Un vendeur nous accoste rapidement dès notre arrivée et nous tend les offrandes : un set de couteaux, quelques gourmandises et, bien sûr, le voyage. Cependant, pour ce dernier «cadeau», il est rapidement question de frais à la charge du client ; des frais d’aéroport à hauteur de fr. 179.-. On reçoit alors un document qui nous invite à écrire à une adresse électronique : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it., à laquelle il faut envoyer un code afin de recevoir ledit contrat de voyage. On nous précise même que nous pouvons donner ce voyage à n’importe qui, si nous le désirons…

 

Qu’est ce qui se cache derrière ?

Après quelques investigations, voici nos résultats. Si les clients repartent bel et bien avec leurs «cadeaux», c’est une démarche purement commerciale qui est à la tête de cette offre qui permet de présenter les meubles de l’entreprise à l’occasion de leur dixième anniversaire. Des clients littéralement harcelés téléphoniquement pour les faire venir retirer leurs présents et une offre pas entièrement gratuite, contrairement à ce qui est indiqué sur les courriers reçus par des dizaines de consommateurs. «Une quarantaine de voyages ont été offerts à des personnes tirées au hasard dans le Bottin», nous indique l’un des vendeurs présents durant l’exposition avant d’ajouter : «on offre des cadeaux sans aucune condition.» Aucune condition d’achat, certes, mais des frais pour partir à Chypre… Bref, passons. Concernant le voyage, en creusant un peu, on comprend rapidement qu’il s’agit d’une offre de l’agence française, Cigale Voyages ; des voyages à petit prix, avec excursions obligatoires. Leur voyage pour Chypre coûte, au total, 249 euros par personne.

Autre cadeau offert par Linea : des couteaux, soi-disant en céramique et fabriqués en Suisse, soutient le vendeur. Sur la boîte, une croix jaune sur un fond rouge ainsi qu’un nom : Swiss Koch, le tout faisant vaguement penser à une fabrication helvète. Pas la peine de vous faire un dessin, le site internet de cette marque (swisskoch.com – vous noterez le .com et non le .ch) est bidon. Impossible donc de savoir si ces couteaux sont bien en céramique et s’ils sont fabriqués en Suisse. Honnêtement, il y a peu de chance qu'ils le soient et il est déconseillé de les utiliser car, après quelques recherches sur internet, il s’agirait de contrefaçons. Rien n’est malheureusement prouvé, un petit détail nous met tout de même la puce à l’oreille : aucun texte en français sur la boîte…

 

Cigale Voyages

Revenons sur le voyage «offert» par Linea…

Une pratique déloyale ? Jouer sur la crédibilité des gens ? À vous de juger. Toutefois, Cigale Voyages ne trouve pas la démarche de Linea très honnête : «ce n’est pas correct de dire que le voyage est gratuit alors qu’en réalité c’est payant. C’est malheureusement les pratiques commerciales actuelles.» Et quand on demande si l’adresse électronique : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. appartient à l’agence, cette dernière nous répond par la négative. «C’est une adresse mail de Linea qui traite donc en premier la demande, envoyant à ses clients les informations relatives au voyage et nous transmettant ensuite le contrat de voyage que finalement nous traitons. Linea est d’ailleurs la seule entreprise suisse avec qui nous collaborons à procéder ainsi.» Relevons que l’adresse mail ressemble étrangement à une agence belge : www.voyagesetanimations.be. Bref, encore une fois, passons.

Un voyage à moitié payant, que l’on peut offrir à n’importe qui, nous disait le vendeur… «Pas du tout», intervient l’agence. «Vous ne pouvez pas le donner, le nom est vérifié entre notre agence et l’entreprise Linea, cela évite notamment les trafics qui sont nombreux ; il arrive parfois que certains voyages soient vendus à des prix exorbitants et à plusieurs personnes en même temps.»

Il faut malgré tout préciser que, même si de nombreuses personnes sont satisfaites de ce type de vacances, des points négatifs sont à prendre en compte : excursions obligatoires poussant à l’achat et des dates et heures de départ transmises seulement dix jours à l’avance. Comme quoi, le bon marché   a toujours un prix…

 

Les consommateurs

Afin d’appâter un maximum de personnes, l’entreprise Linea fait appel à des prestations de services, plus précisément à un call center, afin de démarcher des clients. Mais qu’en pensent les consommateurs ?

Marc* : «J’ai effectivement rempli le formulaire online sur le site de la FRC «dénonciation des pratiques frauduleuses» puisque cette société m’avait proposé des gains… N’ayant jamais été client chez eux et ayant un astérisque dans l’annuaire, cette société n’avait pas à faire du démarchage par ce biais. Je ne me suis par contre pas déplacé, car j’imagine bien qu’être le gagnant d’un tirage au sort auquel on n’a pas participé est douteux !»

Albert* : «J'ai reçu des téléphones publicitaires illégaux et des offres écrites pour des cadeaux conditionnels à la visite de leurs magasins. Je ne me suis jamais rendu chez eux, soupçonnant une arnaque. Je ne comprends pas pourquoi en Suisse les appels publicitaires, qui sont devenus illégaux, ne sont toujours pas pénalement réprimandés !»

François* : «J’ai reçu une bonne cinquantaine de téléphones de Linea pour me dire que j’avais gagné plusieurs prix alors que sur internet j’ai pourtant l’astérisque interdisant les appels publicitaires. Je leur ai demandé à plusieurs reprises de cesser de me contacter, que je n’étais pas intéressé. Pourtant, l’entreprise a continué de me harceler. Au bout du fil, la personne, extrêmement insistante, faisait comme si elle me connaissait et que j’étais un de leurs clients. Ils jouent sur la crédibilité des gens avec cette démarche !»

 

Que dit la FRC ?

Pour nous protéger, il existe la Fédération romande des consommateurs. Son rôle ? Défendre les consommateurs. À ce jour, l’association compte une vingtaine de dénonciations concernant les pratiques de Linea. Valérie Muster, juriste et responsable du service FRC Conseil nous informe que Linea Confort & Détente est dans le collimateur de la FRC depuis plusieurs années déjà. «Nous avons déposé une plainte en 2015 contre eux pour non-respect de l’astérisque. Nous avons reçu une ordonnance de non entrée en matière, mais l’entreprise Linea Confort & Détente a tout de même reçu un blâme. Elle a été tenue d’avertir ses prestataires de respecter le droit suisse, soit de ne plus appeler les personnes ayant un astérisque devant leur nom, ce qui veut dire qu’ils ne désirent pas recevoir d’appels publicitaires.»

Valérie Muster pointe également du doigt leur pratique commerciale, celle d’offrir des cadeaux : «on va chercher un cadeau et on arrive dans une salle où on nous vend des meubles. Ce qui n’est indiqué nulle part avant d’arriver sur place. On se sent alors poussé à acheter, car un Suisse se sent toujours redevable quand on lui donne quelque chose : ce n’est pas naturel. Les cadeaux sont bien reçus, certes, mais ce n’est pas si gratuit que Linea le laisse entendre.»

Actuellement, la FRC examine les démarches commerciales de Linea. «Depuis 2012, un article de loi est paru, indiquant que l’on ne peut plus faire des promesses de cadeaux qui seraient liés à un achat ou un paiement comme c’est le cas de ces fr. 179.- pour le voyage. Malheureusement, au niveau de la loi, les sanctions sont très faibles ou tardent à venir, ce qui laisse le temps à ces entreprises de sentir le vent tourner et de se mettre en faillite. Il y a également des éléments étrangers non reconnus par les lois suisses : si l’entreprise fait appel à un call center basé à l’étranger, le ministère public estime que ce n’est pas du ressort du mandataire ; c’est ce qui est arrivé avec notre plainte déposée en 2015.»

Finalement, des contrats de vente établis par Linea Confort & Détente stipulent que l’acheteur n’a aucun droit de révoquer son acceptation à conclure le contrat de vente comme la loi l’autorise normalement. «Les consommateurs ont 14 jours à compter de la signature du contrat pour se rétracter ; l’entreprise Linea est donc attaquable s’ils refusent ce droit, notamment dans le cadre de leurs expositions temporaires.»

 

Que dit Linea Confort & Détente ?

Bien entendu, nous avons également interrogé Linea afin de proposer à l’entreprise un droit de réponse. Une interview qui, avouons-le, s’est révélée surprenante, voire même facétieuse. Un certain Christophe, qui n’a pas souhaité nous indiquer son nom de famille, a répondu à nos questions.

«Nous avons fêté nos dix ans par le biais d’une exposition unique à Aigle», indique-t-il. À savoir que la FRC nous a confirmé que, cette année, d’autres expositions, à Epesses par exemple, ont été organisées.

«Sur le document envoyé aléatoirement à diverses personnes et offrant un voyage à Chypre, il est clairement indiqué que les biens sont à retirer dans le cadre d’une exposition de meubles et qu’il y a des frais pour le voyage… Quand on parle d’un voyage offert, ce n’est jamais gratuit», continue Christophe. Pourtant, rien n’est indiqué sur le susdit document.

Concernant le harcèlement téléphonique dont témoignent les consommateurs : «nous faisons appel à une prestation de services qui nous coûtent très cher pour appeler nos clients. Ce n’est pas nous qui réalisons ces téléphones, mais je peux vous garantir que les numéros avec un astérisque ne sont pas appelés.»

Christophe a également tenu bon de nous informer que les acheteurs disposent de quinze jours pour se rétracter, sans même que nous ayons eu besoin de poser la question. Or, un document fourni par la FRC (contrat de vente de Linea) nous prouve le contraire.

Finalement, en plus de nous assurer qu’aucune plainte pénale n’a jamais été déposée à l’encontre de Linea Confort & Détente, Christophe nous apprend que l’entreprise n’est actuellement pas en faillite, mais stipule simplement que le bail de leurs locaux à Carouge a pris fin. Or, le site internet Zefix, Index central des raisons de commerce, indique clairement que la succursale de Saxon a été déclarée en faillite avec effet le 12.07.2017 : une décision prononcée par le Tribunal de Martigny et St-Maurice.

CQFD !!!

 

La salle de l’Aiglon louée à n’importe qui ?

Au terme de nos investigations, une question s’est également posée : la salle de l’Aiglon est-elle louée à n’importe qui ? Corinne Moesching, déléguée à la communication de la commune d’Aigle nous répond : «concernant les conditions, rappelons que la location des salles mises à disposition par la commune s'effectue en ligne sur le site www.aigle-reservation-salles.ch. L'administration opère un contrôle en cas de liens supposés avec des sectes ou des mouvements extrémistes. Elle recoupe également les demandes avec sa liste de mauvais payeurs et d'utilisateurs ayant commis des dégâts non négligeables lors d'une location précédente. Dans le cas de manifestation publique d'envergure, la police établit un formulaire POCAMA, contrôlé par le Canton. En ce qui concerne l'«exposition bien-être» organisée par Linea «pour ses clients de la région», force est de constater qu'aucun des critères précédents n'a permis de soulever une objection à la location.»

 

Conclusion

Les pratiques déloyales sont nombreuses, tout comme les arnaques. Il en existe de toutes sortes. Linea n’en est pas à son coup d’essai, des articles datant de 2009 et visibles sur internet, dénoncent leurs méthodes à la limite de la légalité. La FRC dépose d’ailleurs régulièrement des plaintes pour ce genre de pratiques et demande aux consommateurs de dénoncer ces entreprises qui ne respectent pas les règles. «Tout ce qui est gratuit, il faut s’en méfier et chercher ce qui se cache derrière pour finalement peser le pour et le contre. Pour conclure, il ne faut jamais signer de contrat dans la précipitation et bien se renseigner avant. Il ne faut pas hésiter à appeler la FRC pour se renseigner sur les entreprises avant de regretter un éventuel achat», indique Valérie Muster.

Pour conclure ce sujet épineux, le 14 septembre dernier, la Municipalité bellerine a reçu un communiqué de l’Union des communes Vaudoises concernant une arnaque qui tourne depuis quelques temps déjà. Des personnes se faisant passer pour la Municipalité de Bex appellent les entreprises pour leur proposer une publicité dans l’Agenda des communes vaudoises. «Il ne s’agit pas d’un projet relatif à notre commune», indique Alain Michel, secrétaire municipal, avant d’ajouter : «Pour nos recherches de fonds, pour la carte de la région par exemple, nous faisons appel aux entreprises suivantes qui démarchent les clients de manière physique et jamais par téléphone : Brandmarkservice Ag ou Meka Kunstgrafik GmbH.»

*prénom d’emprunt

 

Informations

Retrouvez le reportage complet de la FRC sous forme de reportage filmé sur notre site internet

www.pointchablais.ch

Retrouvez également les documents cités dans l’article :

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium