Pierre-Yves Brélaz, un homme aux multiples facettes qui n’arrête jamais de s’interroger sur l’avenir de sa commune. Baladin jusqu’au bout des ongles, il est celui qui prévoit et organise diverses sortes d’activités dans sa bourgade, mais aussi celui qui s’occupe de faire éclater des fous rires dans les rangs aiglons. Prenons un instant et entrons dans sa dance …

 

DSCN0777

Pierre-Yves Brélaz


C’est celui qui dit qui y est !
Ces quelques mots raisonnent plaisamment dans l’esprit de Pierre-Yves. Il confie que sa vie active, dans moult sociétés en tous genres, a débuté dès ses seize ans. Baignant dans le monde du sport, au-travers de parents passionnés par cette discipline, il débute l’apprentissage de la gym très jeune. Petit gars de sept-huit ans, il participe déjà à des compétitions. Cette fois c’est sûr, il est tombé dans la marmite de potion magique de la gymnastique dès sa naissance. Plus tard, il gravira les échelons au niveau jeunesse et sport et devient expert dans la branche. Il évolue en tant que moniteur de gymnastique, d’abord à Chexbres, à Vevey-Ancienne puis à la FSG Aigle-Alliance. Huit ans plus tard, en 2014, il participe, à Macolin (centre national du sport) à un cours de coordinateur des sports pour les communes. Depuis, c’est à Montreux qu’il exerce sa profession en tant que responsable des installations sportives. En 2013, Pierre-Yves Brélaz prend la présidence de la société : « Aigle s’éclate ». Celle-ci, née en 1987, propose, une revue humoristique narrant la vie de cette jolie commune d’Aigle et de la région du Chablais. Mais pas que, tous les quatre ans une fête médiévale est mise sur pied pour le plus grand plaisir des habitants, la prochaine est prévue normalement pour 2018. Sans oublier la balade comico-gourmande 2016 qui attira moult patriotes en quête de réjouissances. La société «Aigle s’éclate» compte 60 membres. Elle s’est promis de mettre en avant la ville d’Aigle et le Chablais quant à la découverte de leurs curiosités ludiques et socio-culturelles. Pour ce faire, de fraîches animations, plus réjouissantes les unes que les autres, sont proposées sous l’œil attentif et aguerri de Pierre-Yves.


A vol d’oiseau, décortiquons l’Aiglon !
Pierre-Yves Brélaz, un homme talentueux qui transpire une joie de vivre communicative. Sa passion est le sport, bien sûr, comme le vélo, la gym, la course à pied, le ski de randonnées, la natation et les balades. Ça, pour le côté physique mais dans son cœur, qu’y trouve-t-on ? Une avalanche de gentillesse pour autrui. Il aime offrir de son temps afin d’améliorer, encore et encore, une vie sereine dans sa commune. Son vœu respire sa volonté d’aller de l’avant, d’apporter aux Aiglons des occasions de se retrouver, tous ensemble, lors de manifestations diverses. Ainsi, la possibilité de se reconnaître en apprenant à se connaître, de partager rires et sourires, de se nourrir de la bonne pitance de l’amitié et de dispenser l’amour pour son voisin, unifiera cette région dans un même élan. Ce qu’il aime le plus, est l’organisation d’une manifestation gigantesque s’étalant sur deux années au moins, si ce n’est plus. Cette œuvre, sur sa durée, lui apporte de connaître des personnes intéressantes, lui apprend de nouvelles conceptions et c’est ce dont il a besoin, notre Pierre-Yves, une ouverture d’esprit prête à relever tous défis.


Quelques confidences !
Pierre-Yves dit que ce qu’il déteste le plus, ce sont les mensonges, les faux-semblants ou la manipulation. Pour lui, la franchise est la seule condition permettant de grandir et de faire avancer les choses. Il confie aussi que le temps est venu de bien réfléchir quant à son avenir. Après plus de 25 ans de don de soi, il survole, normal pour un Aiglon, l’idée de décroître ses ailes afin de profiter de son amie. Un égoïste plus que positif qui lui permettra de prendre soin de lui et de ceux qu’il aime. Son fond profond d’homme de cœur ne pourra lui échapper, il continuera, avec bonheur, à partager de belles choses avec ses amis. Malgré tout, il dit vouloir perdurer dans son rôle d’organisateur de manifestations, mais à plus petite échelle. Eh bien, les amis, quelle poésie notre Aiglon ! L’essence d’une démangeaison mouvementée incontrôlable et incontrôlée coule dans ses veines. En tout cas, le rencontrer donne le tournis tellement ses paroles, passionnées et passionnantes, coulent de son âme en une danse effrénée de son appétence d’offrir de sa personne…


Belle route à vous, Monsieur Brélaz !

Photo: Zoé Gallarotti