Durant le week-end des 10 et 11 septembre, plus de deux cents postes étaient à découvrir à travers toute la Suisse à l’occasion des journées du patrimoine. Un week-end pour le moins historique, et Bex n’était largement pas en reste. Parmi les nombreuses visites à faire dans le Chablais, deux ont su largement attirer la curiosité des habitants, soit les fortifications Dufour et la loge maçonnique.

 

Le but de la franc-maçonnerie est de partager des valeurs telles que la tolérance et l’ouverture (Photo: Bernad Gallarotti)Au cœur des francs-maçons

Qui ne s’est jamais demandé ce que faisait cette église anglicane à côté de la Grande Salle ou à qui elle appartient? Les journées du patrimoine ont permis à de nombreuses personnes de trouver des réponses à leurs questions. Cette église appartient aux francs-maçons qui en ont fait une loge maçonnique du nom de la Loge Progrès et Vérité. Elle a pris ce nom en 1857 et est née d’une fusion entre La Réunion, première loge bellerine fondée en 1760, et Fraternité, fondée en 1851. Leur but est de travailler à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, selon les principes de la franc-maçonnerie de Saint-Jean-Baptiste et de Saint-Jean l'évangéliste, ainsi qu'au perfectionnement moral de ses membres. Le public a pu découvrir les divers outils des bâtisseurs de cathédrales comme le compas, qui représente l’esprit, et l’équerre, soit la matérialité. Ces objets sont symboliques puisqu’il s’agit pour chaque franc-maçon de construire, en lui, le Temple idéal de l’humanité. «Humanité comprise au sens où il s’agit de ce qui fait qu’on devient réellement Homme», explique un membre.

Balade à travers les fortifications Dufour

Le but de la franc-maçonnerie est de partager des valeurs telles que la tolérance et l’ouverture (Photo: Bernad Gallarotti)Portant le nom de leur concepteur, général suisse célèbre, les fortifications Dufour ont été édifiées au XIXe siècle et sont aujourd’hui encore fort intéressantes en raison de leur aspect historique et stratégique. Myriam Berney, guide du patrimoine, a emmené le public à travers ces fortifications chargées d’histoire qui montraient la volonté de la Suisse de défendre sa neutralité. Composées de plusieurs postes militaires qui devaient permettre de barrer le verrou de Saint-Maurice, elles occupent les deux rives du Rhône, majoritairement sur la commune de Bex. Elles sont essentiellement constituées de levées de terre, de fossés et de murs munis de parapets. Remis en état vers le début des années huitante, l’armée à tout de même nettoyé les chemins afin d’y accueillir les visiteurs. Des panneaux explicatifs bordent la balade historique afin de permettre des visites toute l’année ou presque. «Ce serait une bonne sortie pour les écoles», note la guide qui se réjouit de la bonne participation lors des journées du patrimoine. Pour se procurer un plan de situation des fortifications: www.forteresse-st-maurice.ch

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium