Le quotidien vaudois «24 Heures» et Radio-Chablais ont travaillé à l’unisson le 24 février 2011. Ces deux organes de presse ont offert aux aiglons un débat public retransmis en direct à la radio dans le cadre des élections communales du 13 mars 2011. Cette soirée, organisée dans la Maison de la Dîme de la place du Château, a été menée conjointement par deux journalistes évoluant au sein des rédactions précitées. Marie Giovanola pour Radio-Chablais et Karim Di Matteo pour le compte de «24 Heures» du bureau d’Aigle ont servi de modérateurs pour la rencontre.

Dix candidats représentant les partis politiques engagés dans la course électorale sont intervenus pendant une heure. A tour de rôle, ils ont véhiculé leurs thèmes de campagne sur les quatre sujets qui leur ont été proposés par les deux confrères.

Sur les dix, cinq sont intervenus dans la première demi-heure sur deux thématiques: le développement urbanistique et commercial, puis celui des infrastructures liées à l’augmentation de la population. Il s’agissait de Frédéric Pernet pour le Parti libéral radical (PLR), de Jean-Michel Masson pour Aigle Futur, de Maurice Reymond pour les Verts, de Michel Claudel pour le Parti socialiste (PS) et de Jean-Luc Mayor pour l’Union démocratique du centre (UDC).

de g. à d. Michel Claudel (PS et POP) - Daniel Girardin (PS et POP)- Frédéric Pernet (PLR) - Frédéric Borloz (PLR) - Maurice Reymond (Les Verts)Cinq autres candidats ont pris le relais pendant une demi-heure également après les interventions du premier groupe. Ils ont eu à débattre de deux autres dossiers fort importants pour la cité aiglonne. De la sorte, ils ont pu tenir le public en haleine sur la sécurité et la place de la cité dans l’agglomération chablaisienne. Jean-Pierre Truan, représentant Aigle Futur, a ouvert les hostilités pour cette deuxième partie du programme. Par la suite, Stéphane Chessex pour les Verts, Didier Badan pour l’UDC, Daniel Girardin pour le PS ainsi que Frédéric Borloz, actuel syndic de la ville d’Aigle, pour le PLR sont intervenus pour donner la vision de leurs partis respectifs sur les thèmes en question.

Il est établi qu'en période électorale les partis politiques ne se font pas de cadeaux. Cette soirée n'a pas échappé à la règle. Mais, il n'en demeure pas moins vrai qu'un consensus semble se dégager dans le chef des formations politiques aiglonnes. C'est celui d'être habité du souci de trouver des solutions adéquates pour mieux accompagner Aigle de son statut de "gros village" à celui de ville.

 

Photo : V. Dupraz

 

PARTENAIRES

   avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium