Photo: A. Gallarotti

Comme annoncé dans notre précédent numéro (N° 35), l’aérodrome bellerin a accueilli quarante pilotes pour le Championnat suisse de voltige aérienne (SNAC) du 22 au 27 août. Ce n’était pas une semaine de spectacle mais près d’un mois avec les entraînements des voltigeurs de la région.

 

La compétition a donc débuté le lundi 22, et chaque jour trente vols ont été appréciés par la population largement présente pour l’événement avec près de 50 spectateurs par jour. De nombreux tonneaux, boucles, vrilles et autres se sont enchaînés durant six jours. Chaque compétiteur s’est fait noter par sept juges et sept assistants juges sur quatre programmes différents, comme un imposé, un libre, et deux inconnus, le tout dans quatre catégories (Espoir, Intermédiaire, Avancé, No limit). Le programme inconnu est donné seulement 24 heures à l’avance aux pilotes, ce qui demande beaucoup de concentration pour apprendre sa grille. Un run dure en moyenne huit minutes, avec la réalisation d’environ dix à douze figues, autant dire que, à la fin, les compétiteurs sont épuisés et transpirants. D’autant plus que, durant leur programme, ils subissent entre +8 g et -4 g, le tout sans combinaisons spéciales. Avant chaque vol, les pilotes se consacrent environ à une demi-heure de préparation. «Chacun y va de sa propre technique, le tout est de rester très concentré», confie Guillaume Jacquet, voltigeur de l’Aéro-Club de Bex. Durant les vols, les pilotes doivent rester dans un carré d’un kilomètre d’arrête, appelé le box d’évolution. Ils ne disposent pas de GPS pour se repérer, seules quelques marques visuelles au sol les aident.

 

Parmi les quatre catégories, chez les Espoir c’est Florian Gygay qui remporte le titre. Du côté des Intermédiaire c’est Ricardo Cresci le grand vainqueur. Christian Fornaro se voit classé premier chez les Avancé et finalement en No limit, Bruno Müller décroche le titre. Jérôme Cusin, l’un des pilotes phares de l’aéroclub de Bex, n’est pas en reste lui non plus dans sa catégorie No limit puisqu’il s’y classe troisième. Quant à Guillaume Jacquet il termine septième des Avancé.

 

La semaine de compétition à également accueillit de nombreuses animations, même si le temps n’était pas toujours de la partie, comme Yves Rossi qui en plus d’une démonstration a répondu à diverses questions. Durant le week-end, s’est tenu les traditionnelles portes-ouvertes avec exposition d’avions miniatures, démonstrations et présentations des différents types d’avions.