Si les CFF sont au cœur de nombreuses discussions, notamment au niveau de la cadence des trains et du rehaussement des quais, on a tendance à oublier de préciser que ce transport en commun devient de plus en plus coûteux. Comment voyager à petit prix? C’est ce que je me suis efforcée de tester pour vous au travers de cet article.

 

Balade-08-03-2011-0031- v.dupraz Modifier

 

On ne va pas le cacher, les CFF sont l’un des transports un commun les plus chers d’Europe. Mais notons aussi qu’il s’agit d’une des compagnies les plus ponctuelles. On leur doit bien ça! Mais la ponctualité à un prix, des billets toujours plus coûteux avec les années, soit une augmentation de près de 50 % ces trente dernières années. Pourtant, cette entreprise est loin de connaître la crise avec un bénéfice de plus de 300 millions de francs chaque année (chiffres de 2014).

 

Abonnements

Dans ma recherche des bons plans CFF, notons tout d’abord, pour les utilisateurs réguliers des transports publics, l’abonnement général ou demi-tarif. Il s’agit de l’une des offres les plus intéressantes, pour autant que ces abonnements soient rentabilisés; si le demi-tarif ne coûte que Fr. 150.- par année, l’abonnement général 2e classe revient, lui, à Fr. 3655.-. Quand on sait que les CFF vendent plus de 400 000 abonnements généraux et quelque 2 millions d’abonnements demi-tarif, je me demande pourquoi ils demandent un tel prix!

 

Les billets dégriffés

Ça il fallait le connaître! Habituée des transports publics, j’étais loin de connaître ce système pouvant permettre des économies jusqu’à moins 50 % par rapport au prix d’un billet normal. L’idée? Proposer des billets au même coût qu’en 1983, mais avec la qualité de l’offre actuelle. Un billet dégriffé ne veut donc pas dire un voyage dans un vieux train, mais plus vous voyagerez durant les heures creuses, plus votre billet sera bon marché. Ces billets sont disponibles sur le site Internet des CFF. Il suffit de rentrer votre nom, la date, l’heure et le trajet que vous souhaitez faire pour obtenir différentes offres allant jusqu’à moins 50 % du prix initial. J’ai bien évidemment fait le test: pour un trajet de Bex à Zurich en aller simple, le prix initial est de Fr. 41.50. En passant par les billets dégriffés, selon la date et l’heure choisie, le prix du billet est carrément descendu à Fr. 23.-. Bien sûr, lorsque vous réservez un tel billet, vous devez vous tenir à l’horaire préalablement sélectionné. Cela demande une certaine organisation. Mais le rapport qualité prix est indiscutable et tout aussi utile pour les CFF qui peuvent ainsi occuper les places libres durant les heures creuses.

 

Cartes journalières

Il existe deux types de cartes journalières: la carte journalière pour le demi-tarif et la carte journalière commune. La première est donc uniquement valable pour les détenteurs d’un demi-tarif. Vendu au prix de Fr. 73.- pour la 2e classe et Fr. 124.- pour la 1ère, cette carte permet de voyager en train, en bateau, sur les lignes des cars postaux ainsi que des trams et des bus dans la plupart des agglomérations et villes suisses, et ce durant toute une journée. La carte journalière se décline en différentes offres: en multipack, soit 6 cartes au prix de 5, en carte 9 heures, pour voyager la semaine dès 9 heures, mais il en existe aussi pour les enfants, les animaux, les vélos, etc.

 

La seconde carte, la carte commune est, selon moi, l’une des meilleures offres CFF. Il s’agit d’une carte journalière à acheter dans sa propre commune, et qui offre les mêmes possibilités que la carte journalière pour demi-tarif, cependant, elle est vendue moins cher. Comment ça fonctionne? C’est simple, chaque commune peut acheter jusqu’à une carte journalière par tranche de mille habitant et par jour. C’est-à-dire 365 cartes journalières pour une commune de 1000 habitants. Ces cartes sont ensuite vendues aux habitants de la commune à un prix fixé par cette dernière, en sachant qu’elle paie Fr. 36.- chaque carte. Bex dispose de 4 cartes par jour proposées au pris de Fr. 40.- la pièce. Pareil pour la commune d’Aigle. Cependant, les prix varient d’une commune à l’autre. Bex propose même une offre à Fr. 20.- pour autant que l’acheteur l’utilise le même jour. A Cheseaux, la carte est vendue à Fr. 45.- contre Fr. 37.- à Epalinges. D’ailleurs, notons l’efficacité de cette dernière commune qui met à disposition un calendrier annuel sur son site et sur lequel elle indique les cartes disponibles.

Ces cartes journalières communes ne datent pas d’hier; à l’époque ça s’appelait «abonnement général au porteur». Ça avait la forme d’un abonnement général sans photo que les utilisateurs achetaient pour une journée également avant de le rapporter... pas très pratique quand on y pense.

 

Pour ma part, j’ai poussé plus loin le test. J’ai essayé d’obtenir une carte journalière dans une autre commune que la mienne; il faut savoir que vous ne pouvez acheter qu’une carte par jour. Ce qui n’est pas des plus pratique quand vous voyagez à plusieurs. Un jour que j’étais de passage à Cheseaux, je me suis donc arrêtée à la Commune, et contre toute attente je me suis vu délivrer une carte journalière. On ne m’a même pas demandé mon nom. Comme quoi...

 

Autres bons plans pour petits et grands

Il existe de nombreux autres bons plans, comme des offres pour les enfants, qui, rappelons-le, disposent de la gratuité des transports jusqu’à l’âge de 6 ans. Ensuite, pour seulement Fr. 30.- par année, les enfants de 6 à 16 ans peuvent voyager dans toute la Suisse pour autant qu’ils soient accompagnés d’un parent ou d’un grand-parent muni d’un ticket de transport.

 

Finalement, il existe aussi de nombreuses offres combinées pour les excursions avec des réductions sur les trajets complétées de prestations supplémentaires telles que des réductions sur les entrées de lieux touristiques.

 

Conclusion

Entre les cartes journalières, les billets dégriffés et les nombreuses autres offres, je peux dès lors en conclure qu’avec un peu de ressource et quelques recherches, les CFF ne sont pas si chers que l’on pourrait le croire. On se demande bien pourquoi le prix d’un billet normal atteint de tels sommets quand on sait qu’on peut largement économiser en dénichant les bons plans des CFF; et ils existent!

 

Informations

www.cff.ch

Les bons plans sur

www.cff.ch/loisirs-et-vacances/excursions-journalieres/spartipps.html

 

 

Photo: B. Gallarotti

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium