La polémique nage à un rythme effréné! Cahin-caha, le son de la rhétorique dissone grave. Qu’en est-t-il vraiment de cette langue de bois? Veuillez comprendre: expression qui, particulièrement en matière politique, vise à escamoter une incompétence ou une réticence à aborder un sujet dans sa pure vérité, en proclamant des banalités abstraites qui font divergence avec la réalité.

 

nos trains

 

Train-train quotidien ou pas?

La controverse, entre toutes les parties concernées, va bon-«train». Ce qui engendre, bien évidemment, un dialogue de sourds entraînant tout ce petit monde dans un pé-«train» inextricablement laborieux à démêler. C’est avec en-«train» que tous veulent y apporter leur science pourvue d’une éloquence quelque peu ébréchée. Résultat des courses aux passages res-«trains» de nos trains, on ne s’y retrouve plus et l’on se fâche. Nul besoin de réitérer toutes les infos concernant les horaires de trains à Bex, cela a été repris maintes fois de tous côtés médiatiques. En revanche, le passé de cette ancienne commune, appelée en son temps Bex-les-Bains, en dit long sur la nécessité de remonter son dossier en haut de la pile des listes de priorités. Comme une mauvaise recette de cuisine, où les épices ne s’allient point entre eux, l’estomac des Bellerins vacille entre acidité et amertume. Ne faudrait-il pas reconsidérer la réalisation de ce plat ferroviaire avec plus de délicatesse, précision et importance? Ce n’est pas la surface des communes qui définit l’importance qu’elles symbolisent, mais bien les trésors culturels, sociaux et économiques qui en font leur grandeur.

 

Ha oui! Ha non! Heu! Bon, ok!

Pas aisé de concevoir les tenants et aboutissants de cette reprogrammation horlogère du rail. C’est un voyage à reculons que nous font vivre les diverses parties intéressées. Pour le bien de tous, les neurones politiquement corrects du Pays de Vaud, des CFF, sans oublier les pétitionnaires du groupe Ouverture, ont chauffé dur en vue de parvenir à coordonner la danse des trains sans que ceux-ci se télescopent, dans un fatras de non-sens inconcevable dépendant des certitudes de chacun et chacune. Assurément, la commune de Bex ne sort pas gagnante de ces joutes susceptibles d’améliorer le bien-être de ses habitants. Il est donc légitime que la colère bellerine laisse éclater les sentiments de «laissés-pour-compte» qu’elle renferme.

 

Qu’en déduire?

Du côté de la municipalité, les choses ne sont pas prises à la légère. Monsieur Pierre Rochat, Syndic de l’agréable bourgade de Bex,n’économise pas son énergie afin de trouver les bonnes solutions répondant aux problèmes bellerins. Il explique, qu’il est hors de question que la gare de Bex disparaisse. D’ailleurs, le Conseil d’Etat, corrobore cette attestation. Concernant la mise en conformité des structures, quant à faciliter l’accès aux handicapés ainsi qu’à toutes personnes rencontrant des difficultés, Monsieur Rochat nous dit se battre, avec les CFF, pour que la gare se termine dès 2019-2020 en place de 2023 prévu. Bien entendu, il faut tenir compte de l’instance dirigeante possédant le droit de véto. De plus, il propose de mettre en fonction, entre Aigle et Saint-Maurice ou même, entre Villeneuve et Saint-Maurice, la célèbre «Grand-mère motrice», veuillez comprendre la vieille locomotive, ce qui pallierait aux suppressions de certains trains. Ceci étant dit, sachez qu’il est considéré que les bellerins seront informés, étape par étape, soit par courrier municipal, soit grâce à des réunions publiques, de l’avancement des travaux. Peut-être que l’adage disant : «Qui va lentement, va sûrement … !» est de mise dans cette situation paraissant inextricable mais, qui est, toute fois, en bonne voie de réalisation. Alors, amis du bout du rail, gardons confiance et soyons positifs !

 

Juste pour rire…

Chose amusante: rendez-vous pris avec un représentant étatique compétent en ingénierie civile, directeur général de la mobilité et des routes, rien que ça (rire), à une heure prédéfinie, celui-ci a dû être reporté dans le temps pour cause de manque de trains lors de la plage horaire décidée… Bien, cela étant dit, pensons à nous et œuvrant ensemble pour que les choses avancent dans le bon sens, celui du sens du train!

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium